WU TANG MAGIC KICK

Titre: Mar's Villa
ou: Shen tui
Réalisateur: Chung Ting
Interprètes: John Liu

 

Philip Ko
Wei Tung
 
 
 
 
Année: 1978
Genre: Kung fu
Pays: Taiwan
Editeur KF Classics
Violence: * * *
Erotisme: * *
Suite:  

70%

Résumé:

Mar Tien Liang, homme d'affaires prospère et maître du "magic kick" sombre dans la folie suite aux sournoises manoeuvres de ses ennemis. Mais il finit pas remonter la pente…

Critique:

WU TANG MAGIK KICK est une petite série B kung fu comme il en fut tournée des dizaines à la fin des seventies. Et, comme souvent, ce sont la qualité des séquences d'action qui font la différence. Pourtant, petit plus appréciable, le métrage possède un scénario un peu plus original que la moyenne et offre à John Liu l'occasion de réellement jouer un rôle de composition puisqu'il incarne ici Mar Tien Liang, lequel est poussé à la folie.

Une scène impressionnante qui voit John Liu, emprisonné dans une cage métallique, se faire torturer pas le clan rival par une série de bruits insupportables qui finissent pas briser complètement sa volonté. Une intrigue secondaire implique la femme de Mar Tien Liang, que convoite le fils d'un des méchant. Il la fait même chanter en lui promettant que son épouw aura la vie sauve si elle consent à l'épouser. D'où, par la suite, quelques passages dramatiques qui montre Mar Tien Liang se retourner contre son épouse, qu'il soupçonne de trahison.

John Liu, un des meilleurs super-kickers devant l'éternel, aux côtés de Dorian Tan, Wong Tao et le plus connu Hwang Jang Lee, régale le spectateur de ses nombreux coups de pieds d'une grande puissance et d'une dextérité impressionnante. La majorité du métrage, confectionné avec un certain soin mais sans le moindre génie, est dévolue aux combats de kung fu, toujours de très haut niveau. Ce n'est guère étonnant lorsqu'on sait que le méchant principal de ce film n'est autre que Phillip Ko Fei.

La plupart des duels ont lieu en décors naturels et le métrage utilise efficacement les beautés naturelles de la Thailandes (mais non, pas les filles!) pour donner un certain cachet aux chorégraphies. Les temples et autres lieux chargés d'histoire permettent en effet des combats plus agréables à l'oeil que les prairies chinoises.

Comme souvent, la musique de ce film a été "empruntée" à d'autres productions plus nanties, en particulier le western crépusculaire PENDEZ LES HAUT ET COURT avec Clint Eastwood. Heureusement, cette bande originale convient bien à ce sympathique kung-fu, lui donnant une agréable coloration western encore accentuée par la beauté des extérieurs.

Bref, WU TANG MAGIC KICK est une solide série B old school disposant de tous les arguments pour satisfaire le public friand de ce genre de métrage: une intrigue un peu plus consistante que de coutume, des acteurs corrects dans la comédie et excellent dans l'action, des chorégraphies énergiques et une quantité de combats conséquente. L'assurance d'une soirée réussie!