THE WOMAN AVENGER

Titre: Yi mei chi ma / Fatal Claws Deadly Kick
ou:  
Réalisateur: Tso Nam Lee
Interprètes: Hsao Kwan Lee

 

Mao Di
Kang Peng
Tai Chi Hsia
Robert Tai
 
 
 
Année: 1979
Genre: Kung Fu
Pays: Taiwan
Editeur Kung Fu Classics
Violence: * *
Erotisme: * *
Suite:

70%

Résumé:

Une jeune fille violée et laissée pour morte par des voyous qui ont également assassiné son fiancé apprend les arts martiaux afin de se venger

Critique:

Petit kung fu sympathique, THE WOMAN AVENGER est en quelque sorte une déclinaison kung fu des "rape and revenge" en vogue durant les seventies. Le principe est donc simple: une jeune femme se promène en compagnie de son époux, le couple est attaqué par de méchants bandits, l'homme est tué et la demoiselle violée puis laissée pour morte. Recueillie par une moine bouddhiste, notre victime apprend le kung-fu et décide de se venger, remontant la piste des abuseurs jusqu'au grand méchant himself, inévitablement poudré et ricanant.

Avec son scénario simpliste (et - il faut le reconnaître - plutôt répétitif), THE WOMAN AVENGER paraît de prime abord n'être qu'un kung fu old-school de plus, d'autant que les décors sont pauvres, à l'image d'un film vraissemblablement très cheap. Heureusement, Tso Nam Lee tient bon la barre et offre un spectacle assez enthousiaste, servi par les capacités martiales de son actrice principale, d'une rare souplesse, qui nous régale d'accrobaties et de mouvements bien exécutées.

La demoiselle (Hsao Kwan Lee) est en outre fort jolie, ce qui ne gâche rien, et les combats suivent un classique mais efficace crescendo, devenant chaque fois plus efficaces. Très linéaire, THE WOMAN AVENGER se termine classiquement par un combat entre la justicière, aidée de sa belle instructrice, et le big boss, étalé sur environ 8 minutes.

Rien de transcendant ni d'inoubliable mais, à coup sûr, un honnête petit kung fu bien emballé par un artisan solide.