VOLCANO HIGH

Titre: Whasango
ou:  
Réalisateur: Tae-gyun Kim
Interprètes: Hyuk Jang

 

Min-a Shin
Su-ro Kim
Sang-woo Kwon
Hyo-jin Kong
 

                      
                      
                      
                      
Année: 19
Genre: Manga live sous acide!
Pays: Corée
Editeur CTV
Violence: * *
Erotisme: * *
Suite:  

30%

Résumé:

 

 

Critique:

Voilà un film réputé, précédé par sa réputation: celle d'un délirant manga live avec des acteurs aux coiffures impossibles qui se bastonnent à coup de boules d'énergie. Du pur "Dragon Ball" a t'on dit. Mmouais. Possible. Personnellement cela ne m'a guère passionné.

Le scénario est complètement insignifiant et les péripéties virent rapidement au n'importe quoi. Bien sûr on ne demande pas à ce genre de film de nous parler du sens de la vie mais il y a quand même - à mon sens - un minimum, sinon autant se planter dans un luna-park devant des djeuns qui jouent à Soulcalibur. Bref, c'est vrai que les scènes de combat déchirent un maximum avec leurs effets spéciaux et leurs chorégraphies à la "Matrix". Mais elles m'ont surtout paru répétitives et rapidement ennuyeuses. Tout le film sacrifie en outre à la mode du numérique et ne procure aucune émotion, sinon les plus primaires.

Il faut avouer, en plus, que les acteurs surjouent affreusement et se livrent à un véritable duel de cabotinage qui apparait profondément insupportable au bout d'une demi-heure. Mais le film possède ses fans et ces derniers prétendent que tout cela est voulu puisqu'il s'agit d'un mix entre "Le Collège Fou Fou Fou" et "Dragon Ball Z". Admettons.

Pour ceux qui n'apprécient les mangas que modérément (surtout ceux auxquels se réfèrent le film!), il sera sans doute difficile de se sentir impliqué. Autre bémol, le film est très long et le combat final tarde à arriver, le scénario nous faisant le coup éculé du "type qui ne veut pas combattre même si il est le plus fort".

Cet affrontement final est franchement décapant et procure un vif plaisir. Dommage que ce qui précède ne tienne pas la route. Quant à l'humour, il est disons...particuliers et je l'ai personnellement trouvé lamantable et pénible.

Je ne conteste pas que "Volcano High" puissent satisfaire ses fans purs et durs, qui lui voue un véritable culte, mais, pour moi, ce fut un vrai calvaire de regarder jusqu'au bout cet épouvantable ratage.