LA VERITABLE HISTOIRE D'ABE SADA

Titre: Jitsuroku Abe Sada
ou: A Woman Called Sada Abe
Réalisateur: Tanaka Noboru
Interprètes: Junko Miyashita

 

Hideaki Esumi
Genshu Hanayagi
Yoshie Kitsuda
Ikunosuke Koizumi
 
 
Année: 1975
Genre: Drame érotique
Pays: Japon
Editeur  
Violence: * *
Erotisme: * * *
Suite:  

70 %

Résumé:

La passion dévorante d'une jeune femme qui décide de s'enfermer avec son amant dans une chambre d'hôtel et de plonger dans une fièvre sensuelle totale.

Critique:

Cette histoire s'inspire d'un faits divers célèbre au Japon qui fut adapté plusieurs fois à l'écran. La version la plus célèbre est sans conteste celle de Nagisa Oshima, L'Empire des Sens, tourné deux ans plus tard.

Mais Noboru Tanaka colle de plus près à la réalité historique de cette passion destructrice qui entraine une femme dans une folie érotique. La principale différence réside surtout dans le ton qu'ont choisi les deux cinéastes. Oshima joue avec une sexualité plus explicite puisque son film va jusqu'à la pornographie mais reste froid et claustrophobique.

En revanche, Noboru Tanaka privilégie un côté moins étouffant, plus chaleureux, y compris dans les séquences sensuelles qui, paradoxalement, s'avèrent plus érotiques tout en se montrant beaucoup plus allusives.

La Véritable Histoire d'Abe Sada nous montre également "l'avant et l'après" dans cette passion morbide et mortelle, alors que l'Empire des Sens ne quitte pas la chambre où les deux amants s'enferment jusqu'à la mort de l'homme de la main de sa maîtresse.

Filmé avec grâce et interprété avec talent, assez violent et sanglant lors de son climax célèbre (l'émasculation du mâle), ce métrage est une œuvre certes estampillée du sceau des seventies (et donc aujourd'hui un peu datée) mais néanmoins agréable et estimable.

D'une durée réduite, cette Véritable Histoire d'Abe Sada n'ennuie jamais et permet de passer un bon moment. Il est même permis de préférer cette version à celle d'Oshima, quitte à s'attirer l'incompréhension générale de la critique dite sérieuse…