THE PEEPING TOM

Titre:  
ou: The Peeping Tom
Réalisateur: Ivan Lai
Interprètes: Jade Leung Ching

 

Mark Cheng Ho-Nam
Miho Nomoto
Michael Tse
 
 
 
Année: 1997
Genre: Thriller érotique / Catégorie 3
Pays: Hong Kong
Editeur  
Violence: * * *
Erotisme: * * *
Suite:  

60 %

Résumé:

Un psychopathe viole des jeunes filles à Hong Kong avant de leur trancher les jambes. Il tombe par hasard sur Hsuen, une belle femme flic dont la mini-jupe l'émoustille au point qu'il décide d'en faire sa prochaine victime...

Critique:

'The Peeping Tom' appartient au genre Catégorie3, lequel n'en est pas vraiment un. Toutefois, ce thriller érotique comprend tous les éléments nécessaires à satisfaire l'amateur du genre.

Tout débute par une jeune femme qui entend les pleurs d'un bébé. Elle se précipite vers le berceau mais il s'agit d'un piège, tendu par un maniaque sexuel nommé Chen. Ce dernier aime attacher ses victimes pour les violer et, une fois l'orgasme atteint, il leur tranche les jambes.

Un journaliste télé complètement stupide (qui a dit pléonasme? qui?) nous révèle qu'il s'agit du septième meurtre similaire à imputer au cinglé fétichiste. L'inspecteur Ken (Michael Tsé) et sa femme Hsuen (Jade Leung), également flic, vont mener l'enquête mais le dingue a pu constater, lors d'une fusillade urbaine, que Hsuen avait vraiment des jambes excitantes. Il décide donc de l'ajouter à son tableau de chasse, d'autant que Chen a récupéré le sac à main de la belle policière, et qu'il peut à présent la surveiller.

Nous avons droit ensuite à quelques séquences à suspense peu vraisemblables mais efficaces: Chen s'introduit dans l'appartement de sa proie, prend son bain, renifle les petites culottes qui traînent, et va ensuite narguer Hsuen au commissariat. Le malade s'échappe finalement et s'en prend à Kelly, la jeune sœur de Hsuen, qu'il viole dans une voiture aux vitres teintées…

On le voit, nous sommes en plein dans le trip psychopathe + humour noir + érotisme glauque (viols à répétition) + violence gratuite (jambes tranchées) cher à bien des Cat3. Ne faisons pas la fine bouche, c'est quand même pour retrouver ces éléments que l'on regarde ce genre de métrage.

Ici, pourtant, on ne peut pas dire que le spectateur soit véritablement soumis à rude épreuve. Bien sûr on trouve quelques viols, de brefs passages gore (des jambes coupées, des types aspergés de sang, un cadavre démembré, etc.), un côté malsain, voyeur et sadique mais rien de vraiment traumatisant. Le grand public se bouchera sûrement le nez et se cachera les yeux devant tant d'horreur mais l'amateur averti sourira devant des outrances finalement assez classiques. Il a déjà vu mieux. Ou pire, selon les sensibilités…

Reste que 'The Peeping Tom' demeure sympathique et se laisse voir plutôt agréablement. On ne compte pas vraiment de longueurs ni de temps morts durant cette intrigue convenue mais bien menée.

Niveau érotisme, le cinéaste opte pour la gratuité complète mais qui songerait à lui jeter la pierre lorsque les filles sont si belles. Masturbation sous la douche, héroïne bondagée dans une position de soumission et condamnée à assister au viol de sa sœur, etc. Du classique mais on se rince l'oeil avec le sourire, y compris lors des viols qui permettent d'admirer bien des anatomies aguichantes

Ivan Lai ne cherche pas à s'attirer les bonnes grâces des féministes mais sait satisfaire le spectateur mâle normalement constitué. Malgré un scénario limité et des ambitions qui le sont tout autant, Ivan Lai livre un métrage correct, pourvu d'une belle photographie bleutée et de nombreuses scènes plutôt efficacement troussées. On lui reprochera quand même une esthétique certes jolie mais dans la lignée des thrillers sexy diffusés tard le soir sur les chaînes de télé. Pas vraiment emballant...

Rien de renversant mais 'The Peeping Tom' n'est pourtant pas déshonorant et saura offrir à son public une petite soirée de divertissement axée sur le sexe et la violence.

Ni plus, ni moins mais c'est parfois suffisant pour passer un bon moment!