THE BLADE

Titre: Dao
ou: L'Epée de la vengeance
Réalisateur: Tsui Hark
Interprètes: Chiu Man Chuk

 

Moses Chan Ho
Valerie Chow Kar Ling
Song Lei
Collin Chou
Austin Wai Tin Chi
Hung Yan Yan
Année: 1995
Genre: Neo-Wu Xia Pian
Pays: Hong Kong
Editeur HK Video (K7) ou Zone 2 UK
Violence: * * *
Erotisme: * *
Suite:  

65%

Résumé:

Un orphelin apprend la vérité sur la mort de son père. Il perd un bras dans un combat contre des bandits et s'exile afin de préparer sa revanche en s'entrainant au maniement du sabre.

Critique:

The Blade est le remake destructuré et résolument new school du classique du Wu Xia Pian "The One Armed Swordsman" (Un seul bras les tua tous) déjà revisité dans plusieurs relectures comme La Rage du Tigre ou What Price Survival.

Tout débute dans une forge, tout finira dans la forge. Mais, entre ces deux passages classiques, c'est un tourbillon d'images et de sensations qui envahit le spectateur. Tsui Hark règle son compte au Wu Xia Pian en le détruisant pour mieux le réinventer. Il concasse sa mise en scène, bouscule l'ordre établi et se permet toutes les audaces formelles pour sublimer une histoire de vengeance somme toute terriblement linéaire dans sa trame. Ce sera donc la réalisation qui fera la différence: chorégraphies bizarres, caméra plongée dans la mêlée, portée à l'épaule parfois, etc. Le cinéaste expérimente, bouleverse le sens du cinéma pour passer de séquences fort travaillées et esthétiques à d'autres purement brutes et parfois même brouillonnes.

Pour certain, il s'agit donc du Wu Xia Pian ultime, voire même carrément du meilleur film du monde.

Pour d'autres (beaucoup moins nombreux avouons le), il s'agit d'un grand portnawak visuel quasiment irregardable, voire carrément d'un des pires films de Hong Kong (par exemple sur le site hkdvdhaven il obtient une cote ultra-basse)

Pour d'autre encore, The Blade est simplement un bon film. Mais sans doute pas la grosse claque attendue.

Je me rangerai donc plutôt dans la troisième voie, quite à m'attirer l'incompréhenssion des puristes. Je dois ajouter que j'avais nettement préférer le métrage lors d'une première vision mais que, comme souvent avec les films de Tsui Hark, une seconde vision m'a déçu.

The Blade est donc pour moi une suite de tableaux hystériques, comme si un grand peintre reconnu par ses pairs avait décidé, en dernière minute, de barbouiller son oeuvre phare pour la rendre à la fois moins magnifique et plus attachante.

Les scènes de combats (entre autres) paraissent donc confuses et seule la destructuration des codes du Wu Xia Pian m'a paru vraiment énergique et originale. Le reste m'est resté globalement hérmétique.

Il reste cepandant de nombreuses séquences éblouissantes perdus dans cet univers chaotiques et déstabilisant. Suffisamment d'attraits pour justifier la vision de l'oeuvre. Et de toutes façons tout le monde aime ce film, alors essayez quand même de le voir pour vous faire votre propre opinion.