SWORD IN THE MOON

Titre: Cheongpung myeongwol
Réalisateur: Ui-seok Kim
Interprètes: Min-su Choi

 

Jae-hyeon Jo
Bo-kyeong Kim
Jong-su Lee
Yeon-su Yu
Ju-bong Gi
 
Année: 2003
Genre: Wu Xia / Chambarra / Film Historique
Pays: Corée du Sud
Editeur Asian Star
Violence: * * *
Erotisme: *
Suite:  

60 %

Résumé:

Deux amis furent entrainés par un même maître mais ils se sont finalement rangés chacun d'un coté différent. L'un est devenu un rebelle et l'autre est au service de l'empereur/

Critique:

Sword In the Moon se situe dans la lignée des chambarras, sauf qu'il s'agit d'une production coréenne et non japonaise. On y retrouve donc des personnages complexes, un scénario aux rebondissements multiples pas facile à suivre (quoique la trame soit assez simple), des combats assez violents avec pas mal de jets de sang et une certaine beauté visuelle dans les décors et costumes. L'ensemble est assez bien filmé, même si la caméra ne rend pas vraiment justice aux chorégraphies martiales de Yuen Bun.

La musique, elle, n'a rien de mémorable et s'avère finalement assez passe-partout, sans l'ampleur nécessaire pour un tel spectacle voulu épique. Le passé des différents protagonistes, quoique détaillé, n'est pas franchement passionnant non plus et les acteurs parviennent difficilement à nous passionner car ils ressemblent un peu trop à des icônes de mode figée.

Quoiqu'il s'agisse du premier métrage de Kim Ui-seok dans le genre, l'ensemble - au niveau de la quantité d'action - ne démérite pas face aux autres productions à grand spectacle coréenne, comme La Princesse du Désert, Les Guerriers de l'Empire Céleste ou Bichunmoo.

Les duels sont orchestrés par Kim Woo-jin et Yuen Bun empruntent souvent au chambarra et également un peu au Wu Xia, mais restent un peu en deça des espérances en privilégiant un montage très haché qui rend difficile de suivre les affrontements. Des lames s'entrechoquent, des types hurlent, des épées se cognent encore et un membre est tranché...Même si les duels sont généralement réalistes (et se passent par conséquent de câbles la plupart du temps), le spectateur est laissé sur sa faim, d'autant que les acteurs ne sont clairement pas des artistes martiaux accomplis. Seuls la violence gore donne un petit plus à des combats intéressants sinon fort déjà-vu.

Mais le gros problème pour moi fut de suivre l'intrigue: les flash-back sont nombreux et le réalisateur semble vouloir élever un sujet assez traditionnel (la rivalité de deux amis qui doivent s'affronter pour obéir à un pouvoir supérieur ou suivre une destinée apparemment inéluctable) en transformant le métrage d'action en réflexion un peu "auteurisante".

Parfois, un scénario éclaté et relativement difficile est un plus mais ici, à mon sens, cette trame nous éloigne des véritables enjeux et sert d'excuse à des personnages pas vraiment bien développés.

Sword In The Moon nécessiterait sans doute une seconde vision pour bien s'imprégner de l'intrigue développée. Le seul problème est que, personnellement, je ne trouve pas ce film suffisamment bon pour avoir envie de le revoir...