SUPER COP 2

Titre: Chao ji ji hua
ou: Projet S
Police Story IV: Once A Cop
Réalisateur: Stanley Tong
Interprètes: Michelle Yeoh (Hana)

 

Yu Rongguang
Dick Wei
Emil Chow
Jackie Chan (Inspecteur Chan )
Eric Tsang
Mars Fo Sing (Le patron de la bijouterie)
Année: 1993
Genre: Thriller / Aventures
Pays: Hong Kong
Editeur  
Violence: * *
Erotisme: *
Suite:  

65%

Résumé:

L'agent de police Yang Jien-hu travaille pour la police chinoise avec son amant Cheng. Celui-ci préfère quitter les forces de l'ordre et le pays pour tenter sa chance à Hong Kong. Quelques mois plus tard, Yang Jien-hu est envoyée en mission à Hng Kong afin de démanteler un réseau de braqueurs de banques. Elle découvre que le chef du gang n'est autre que Cheng.

Critique:

Parfois distribué sous le titre de "Police Story IV", il s'agit d'un spin-off à la série officielle dans lequel Jackie Chan et Bill Tung font de brèves apparitions.

Police Story 3" ayant été un énorme succès, Jackie Chan décide d'une nouvelle suite mais, sans doute furieux de s'être fait voler la vedette par Michelle Yeoh, il scinde la série en deux: d'un coté il offre à l'ancienne Miss Malaisie un spin-off titré "Supercop 2", de l'autre il s'octroie la vedette de "Contre-Attaque". Néanmoins, Jackie apparait brièvement dans ce film et y reprend son personnage de la série culte "Police Story". Michelle Yeoh est la véritable vedette de ce spin-off. Après ce préambule qui tente de démêler les fils de cet imbroglio, intéressons nous davantage au métrage proprement dit. Il s'agit essentiellement d'un polar urbain, dans l'esprit des Girls With Guns ayant pullulé du milieu des eighties jusqu'au début de la décennie suivante.

Si le divertissement est efficace, Supercop 2 n'est pourtant pas au niveau des métrages similaires de Jackie Chan ni des premiers rôles de Michelle Yeoh (alors Michelle Khan) dans les polars B type Le Sens du Devoir. Heureusement, le casting comporte suffisamment de combattants talentueux pour donner à l'ensemble une certaine pêche. Et, pour ce type de produits, c'est évidemment le minimum requis. Mais, si les joutes martiales et les séquences musclées sont honnêtes, ont ne peut pas dire qu'elles brillent d'un éclat particulier.

Le scénario, de son coté, est classique et très prévisible. Une caractérisation des personnages plus importante eut sans doute grandement contribué à faire passer la pillule mais il faudra se contenter du minimum syndical. Si Michelle Yeoh hérite d'un rôle un tant soi peu développé, le reste de la distribution n'est pas franchement gâté.

Une courte séquence montrant Jackie Chan et Eric Tsang commettant un pseudo hold-up tranche avec le ton du métrage dans son ensemble. L'humour bas de plafond (les acteurs sont travestis de manière grotesque) tire ce passage vers le bas et plombe encore davantage un film pas vraiment fameux.

En résumé, un petit produit sympa qui permet de passer une bonne soirée mais auquel on aurait tort de demander davantage. Le tout se laisse regarder mais s'avère anecdotique et sans grand intérêt, même si les inconditionnels de polar d'action en auront pour leur argent.