LE MAGNIFIQUE

Titre: She hao ba bu
ou: Snake and crane arts of shaolin
Réalisateur: Chen Chi hwa
Interprètes: Jackie Chan

 

Nora Miao
Kam Kam
 
 
 
 
Année: 1978
Genre: Kung Fu
Pays: Hong Kong
Editeur Metropolitan Film Export
Violence: * *
Erotisme: *
Suite:  

60%

Résumé:

Huit grands maître du kung-fu se réunissent afin de consigner dans un seul livre tous les secrets de leur art. Mais ils sont assassinés. Un jeune homme entre en possession du livre et apprend les techniques de la Grue et du Serpent afin de découvrir le meurtrier.

Critique:

Un scénario tout à fait simpliste et des combats tout à fait classiques, pour ne pas dire un peu décevants, sont au programme de cette petite production fauchée qui pourra néanmoins contenter les amateurs forcénés de kung-fu pian à l'ancienne. Jackie commence, pour se film, a utiliser les différents objets à sa disposition pour se défendre.

Les affrontements sont donc nombreux mais d'une qualité assez moyenne et la mise en scène est trop peu dynamique pour vraiment combler les lacunes de l'intrigue. Heureusement, les décors sont relativement originaux et jolis et le film se situe dans la bonne moyenne.

Le cadre utilisé, des extérieurs enneigés, est au moins original. Jackie, pour sa part, ne semble pas très à l'aise dans un rôle sérieux de combattant justicier. On le devine souvent crispé et hésitant.

L'intrigue ménage quelques twists, souvent attendus, et se dirige vers un affrontement final plutôt bien ficelé qui réussit à rattrapper quelque peu les faiblesses précédentes. Chan affronte le Big Boss au cours d'un combat long et nerveux, entrecoupé par l'arrivée de trois tueurs impressionnants. Tout de noir vêtus, ils portent de larges chapeaux de paille et utilisent des lances pour frapper. Mais la technique de Jackie, qui combine le Snake Fist avec la boxe de la Grue, sera la plus forte.

Le film intéressera surtout les fanatiques des premières années de Jackie Chan et, à ce titre, il appartient effectivement aux bons divertissements avec la future star.

Rien de génial mais une petite série B sympathique, à l'image des autres titres signés Chen Chi Hwa, nettement plus réussis que les réalisations de Lo Wei de la même époque.