SNAKE DEADLY ACT

Titre: Snake Deadly Act
ou: She xing zui bu
Réalisateur: Wilson Tong
Interprètes: Phillip Ko Fei

 

Wilson Tong
Angela Mao
Bolo Yeung
Tai Bo
Yuen Biao
 
Année: 1979
Genre: Kung Fu
Pays: Hong Kong
Editeur  
Violence: * * *
Erotisme: * *
Suite:  

70%

Résumé:

Classique histoire de vengeance et d'apprentissage du style du serpent...

Critique:

Chorégraphe et scénariste sur SNAKE IN THE MONKEY SHADOW, Wilson Tong propose un nouveau métrage inspiré des récents succès de Jackie Chan, à savoir une kung fu comedy. Du moins en apparence car le cinéaste propose ici un sujet plus grave, où l'humour est présent de manière plus restreinte. Le héros, en effet, se fera manipuler par son maître assoiffé de vengeance…d'où un combat parricide et un ton général relativement sombre.

Wilson Tong refuse le manichéisme et ne trace pas de frontière nette entre les bons et les méchants. Malheureusement, le scénario dévie assez rapidement de ce point de départ intéressant et, à mi-course, décalque LE CHINOIS SE DECHAINE avec un certain talent…mais sans guère d'originalité. Au lieu de proposer une intrigue solide, Wilson Tong opte donc pour la facilité et seul le final semble à nouveau en phase avec le ton sérieux et dramatique du début, presque comme si nous étions en présence d'un "2 en 1". Car, évidemment, tout l'intérêt du final tombe à plat et les révélations n'ont guère de sens ni de portée, puisque peu d'éléments ne les ont préparées.

Heureusement, le scénario n'est pas toujours le plus important dans le cinéma kung fu bis et nous retrouvons avec bonheur un casting solide dominé par les capacités martiales du héros, Ng Kwan Lung. Ce dernier n'a hélas pas vraiment les talents comiques de Jackie Chan et apparaît comme une pâle copie de ce dernier. Le reste des interprètes fait montre de meilleures dispositions et on y retrouve même Angela Mao en guest-star. Les séquences d'entraînements sont efficaces, l'humour lourdingue mais sans devenir franchement pénible et les combats, pour leur part, sont quasi tous excellents. En resserrant un peu plus son intrigue et en développant un minimum ses personnages, Wilson Tong avait la possibilité de créer une véritable réussite du cinéma kung fu.

Malheureusement, il a choisi la voie de la facilité et son SNAKE DEADLY ACT, aussi divertissant et énergique qu'il soit, en est en partie gâché, voire bâclé. Cela reste un bon moment qui saura largement satisfaire les amateurs de cinéma baston mais il y a un tel potentiel inexploité dans ce métrage que l'on ne peut que blâmer un cinéaste ayant entre les mains la possibilité de donner une œuvre aussi forte que DRUNKEN MASTER ou PRODIGAL SON…et qui ne peut offrir qu'une série B aussi jouissive qu'inconsistante.