LES HERITIERS DE SHAOLIN
Titre: Shao Lin Xiao Zi
ou: Shaolin Temple 2: Kids from Shaolin
Réalisateur: Zhang Xinyan [aka Chang Hsin Yen]
Interprètes: Jet Li

 

Hu Chien Chiang
Yue Hai
Yue Chen Wai
Ji Chuan Hwa
 

                     
                      
                      
                      
                      
                      
Année: 1984
Genre: Kung Fu Comedy
Pays: Chine Pop
Editeur  
Violence: * *
Erotisme: *

70%

Résumé:

Il était une fois deux familles. Dans la première, les Long, sont nés 8 dragons bouddhistes, fiers et combattants, recueillis par un vieux sage solitaire qui les a élevé comme ses fils en leur apprenant la boxe de Shaolin. Dans la seconde, les Feng, sont nées 8 phénix taoïstes, belles et espiègles, élevées par un vieil homme bougon - Bao Shen Feng - qui leur a appris l'art de l'épée de Wudang.

Les deux familles sont séparées par la rivière Li et les rivalités sont nombreuses...Mais San Long, le troisième frère dragon, tombe amoureux de la phénix San Feng. Une horde de bandits lubriques, décidés à violer les phénix, va réconcilier les deux familles.

 

Critique:

Un divertissement très mièvre mais amusant. Débuté par un dessin animé de belle facture, aussi naïf que charmant, l'intrigue se poursuit comme un mini-opéra chinois et on y voit même chanter Jet Li . Toute la première partie se base sur des oppositions, classiques mais efficaces et intéressantes.

Filles et garçons: les unes taoïstes, les autres bouddhistes, les unes adeptes de l'épée, les autres partisans du poing. C'est évidemment simpliste mais sans devenit génant car le ton adopté reste léger, sympathique et bon enfant.

Tous ces jeunes artistes livrent de belles démonstrations martiales et la prestation de Jet Li est efficace, tant au niveau de la dramaturgie (même si il ne s'agit pas de réciter "Hamlet", bien sûr!) que des chorégraphies. L'histoire se déroule au grand air, dans des décors enchanteurs, et les extérieurs chinois offrent des plans d'une fulgurante beauté plastique.


Zhang Xynian, le cinéaste, a progressé depuis le premier volet, aidé (selon la rumeur) par Liu Chia-liang mais l'humour est malheureusement assez lourd. Evidemment, c'est le cas de nombreuses kung fu comedy aussi ne chipotons pas trop pour ça. Un problème plus grave réside dans un scénario simpliste qui n'aide pas le spectateur à se passionner pour l'intrigue, malgrè une galerie de personnages intéressants.

Le climat de bonne humeur, le charme et la spontanéité des interprètes ainsi que la beauté des paysages et costumes procurent cepandant un divertissement estimable. Le combat final, d'une vingtaine de minutes, rattrape d'ailleurs en grande partie la molesse précèdente.

Au final, "Kids From Shaolin" reste classique mais permet de passer un bon moment. Ce film familial permet une découverte en douceur du cinéma martial chinois et peut plaire à un large public. L'ensemble est donc sympathique, sans plus ni moins.