LES 7 SAMOURAIS

Titre: Shichinin no samurai
ou: The Seven Samouraïs
Réalisateur: Akira Kurosawa
Interprètes: Toshiro Mifune

 

Takashi Shimura
Yoshio Inaba
Daisuke Kato
Minoru Chiaki
 
 
Année: 1954
Genre: chambarra / aventures
Pays: Japon
Editeur Les films de ma vie
Violence: * *
Erotisme: * *
Suite:  

80%

Résumé:

Fin du seizième siècle. Le Japon est déchiré par la guerre civile. Un petit village est sans cesse harcelé par des bandits et ses habitants, épuisés, décident d'engager des mercenaires samouraïs pour les défendre. Kambei et son disciple Katshushiro recrutent donc des ronins pour lutter contre les pillards et organisent la défense du village menacé.

 

 

Critique:

Un grand classique de Kurosawa, oscar du meileur film en son temps, lequel s'inspirait manifestement des westerns classiques de John Ford. Mais le thème est si universel dans sa simplicité qu'il servit à son tour pour le remake de John Sturges, "Les 7 mercenaires", un autre chef d'oeuvre.

L'idée fut ensuite mise à toute les sauces: science-fiction ("Les Mercenaires de l'espace"), kung fu ("Cinq Mercenaires"), Wu Xia ("Le Dieu de la Guerre"), etc., sans compter les innombrables films et romans qui se sont inspirés de la construction de l'intrigue.

Cinquante ans après sa réalisation, le film de Kurosawa a légèrement vieilli, bien sûr, mais reste un grand moment de cinéma. La réalisation est précise et efficace, les scènes d'action impressionantes, les rapports entre les personnages bien rendus et l'interprétation digne d'éloge. Il s'agit à coup sur d'une date clé pour le cinéma d'aventures japonais qui annonce de nombreux récits à base de ronins et de samouraïs déchus, les fameux chambarra dans la lignée de "Zatoichi" ou "Baby Cart".

Un film à voir: il s'avère à la hauteur de sa renommée (ce qui n'est pas toujours le cas avec certains classiques objectivement dépassés) et il s'agit d'un moment historique indéniable. Deux bonnes raisons de ne pas se priver de ce beau spectacle.