L'EXECUTEUR DEFIE L'EMPIRE DU KUNG FU

Titre: Secret Executionners
ou: Haegyelsoa
ou: The Trouble Solving Broker
ou: L'Empire du Crime
Réalisateur: Doo-Yong Lee & Godfrey Ho
Interprètes: Hwang Jang Lee

 

Jim Norris
Seok-Hun Kim,
Bok-Ki Min
Wu-Cheol Shin
 
 
Année: 1982
Genre: Kung fu / Polar
Pays: Corée du Sud
Editeur Bach Films
Violence: * *
Erotisme: * *
Suite:  

50%

Résumé:

Deux gangs se disputent le contrôle d'une ville mais un flic infiltré vient jouer les trouble-fête.

 

Critique:

Voici un petit kung fu bis catégorie combat de rues, basé sur un scénario balisé. Deux gangs se disputent un territoire et chacun use d'arguments rhétoriques imparables, à savoir des coups de poings en pleine face. L'intrigue avance donc lentement, sur une trame polar des plus minces, prétexte à une pelletée de combats d'un intérêt assez variable. Quelques uns sont relativement enthousiasmant et même efficaces mais la plupart consistent en de piètres démonstrations de patronage. Le tout est assez mal filmé d'ailleurs, avec des plans larges éloignés de l'action qui évitent de montrer les capacités martiales très limitées de la majorité du casting. Quelques voyous des rues ont d'ailleurs des tenues bien kitsch et ils adoptent des poses assez brouillonnes, en tout cas peu convaincantes, malgré leur rictus figé et leurs grimaces se voulant menaçantes.

Bref, tout cela n'est guère palpitant. Notons que pile poil au milieu du film intervient un intermède pseudo érotique (ultra soft malheureusement) totalement inutile. Deux minutes de pause dans ce qui reste, fondamentalement, une histoire d'hommes. Des vrais, des durs, des qui tapent fort! Les dix minutes de baston finale remontent un peu le niveau mais gardent un coté approximatif un peu pénible. Les dialogues stupides et les accents caricaturaux achèveront les plus résistants...

Pour résumer, cet Exécuteur se laisse vaguement regarder d'un oeil très discret mais disparaît aussitôt des mémoires. Les amateurs de Hwang Jang Lee ont eu l'occasion de l'observer en action dans de bien meilleurs productions alors, à moins d'être un "completiste" de l'acteur ou d'être un inconditionnel du kung fu bis, passez votre chemin sans regret.

Comme toujours, le DVD de Bach n'est pas de très bonne qualité: image terne, son médiocre en version française imposée, etc. Les photos de la jaquette ne proviennent pas du film et il faut quand même un sacré culot pour oser comparer ce Z ringard à un film de John Woo (chez Bach c'est une constante: tous les films ressemblent à "Tigre et Dragon", à du John Woo ou ont inspirés Tarentino)