MR VAMPIRE 2: LE RETOUR DE MR VAMPIRE

Titre: Mr Vampire 2
ou: Jiang shi xian sheng xu ji
Réalisateur: Ricky Lau
Interprètes: Lam Ching Ying

 

Yuen Biao
Moon Lee
 
 
 

 

 

 

Année: 1986
Genre: comédie fantastique
Pays: Hong Kong
Editeur HK Vidéo
Violence: * *
Erotisme: *
Suite: Mr Vampire et les Démons de l'Enfer

30%

Résumé:

Des archéologues ramènent accidentellement à la vie un enfant vampire qui s'échappe dans les rues de Hong Kong.

Critique:

MR VAMPIRE 2 n'entretient guère de rapport avec le premier volet, ni même avec les épisodes suivants de la saga, lesquels jouent la carte de l'humour, du kung fu, du fantastique (ponctué d'une rasade d'horreur) et du divertissement historique.

Malheureusement, cette piètre ghost kung-fu comedy semble n'avoir retenu du mélange qu'un seul ingrédient: l'humour. Or, on ne peut pas dire qu'il soit des plus fins. Après une première séquence plutôt sympathique dans laquelle des archéologues déterrent une famille de vampires, le métrage se déroule entièrement en décors urbains et à l'époque moderne. Une aberration complète qui coule immédiatement l'entreprise et lui retire tout potentiel.

Pour ne rien arranger, Ricky Lau choisit de plagier…E.T. en envoyant son enfant vampire à la rencontre de Hong Kong. Le petit monstre va donc être adopté par une fillette et quelques séquences éditifiantes vont suivre, pompées sur le métrage de Spielberg évidemment. Le public visé est clairement familial, voire enfantin (pour ne pas dire infantile!) et le spectacle peine à susciter le moindre enthousiasme.

Au niveau des acteurs, c'est assez insupportable, le film se lançant dans un véritable festival de grimaces et de cris qui en rendent la vision profondément pénible. Lam Ching Ying reprend un rôle similaire à celui du Fat-Si du premier volet mais, malgré la présence de Yuen Biao en guest star, les combats martiaux sont rares. Le pire étant un horrible affrontement au cours duquel les héros, soumis à une potion "ralentissante", vont se battre au ralenti. Au bout d'une minute cet effet grotesque devient franchement insupportable et comme la scène est très longue (interminable même puisqu'elle dure près de dix minutes!) l'assoupissement gagne les plus résistants. Nous ne sommes pourtant qu'à la moitié du calvaire, le cinéaste continuant à empiler les idées se voulant drôles les unes après les autres.

Pas de véritable logique, pas même de progression, juste une suite de séquences proches du sketch et qui, neuf fois sur dix, tombent complètement à plat. Le seul point positif a retirer de cet épisode désastreux réside dans sa durée réduite: avec une heure vingt au compteur, le spectateur n'a pas trop le temps de s'ennuyer, le rythme élevé compenssant (en partie et en partie seulement!) le crétinisme ambiant.

Les défauts du premier film (essentiellement un scénario bordélique et un humour parfois un peu lourd) sont donc ici multipliés par dix alors que tout ce qui fonctionnait si bien dans l'original échoue à susciter le moindre intérêt.

Les inconditionnels de la saga pourront peut-être trouver à ce MR VAMPIRE 2 l'une ou l'autre qualité susceptible d'en justifier la vision distraite mais la plupart risquent de jeter l'éponge devant tant de bêtises. Au final, un très mauvais film à l'intérêt pratiquement nul.

A éviter!