THE MASTER STRIKES

Titre: Tong tian lao hu
ou:  
Réalisateur: Kao Pao Shu
Interprètes: Casanova Wong

 

Shi Kwan Yen

Xiao Tung Cheng

Meg Lam

 
 
 
Année: 1980
Genre: Kung Fu Comedy
Pays: Hong Kong
Editeur  
Violence: * *
Erotisme: *
Suite:  

50%

Résumé:

 

Critique:

THE MASTER STRIKES bénéficie d'une bonne réputation, celle d'un petit classique méconnu du kung fu indépendant. En voyant le métrage le spectateur peut donc se sentir légitimement déçu tant l'ensemble s'avère bourré de faiblesses.

Pourtant, on est prêt a apprécier cette petite production apparentée à la kung fu comedy, d'autant que l'on y retrouve le personnage toujours pittoresque et sympathique de mendiant Su. Malheureusement, hors des scènes d'action, le film s'avère particulièrement pénible.

Le jeu ultra chargé des acteurs est rapidement insupportable, encore aggravé évidemment par un doublage anglais criard. Chacun semble rivaliser de grimaces et de gesticulations, en particulier Casanova Wong qui, devenu fou suite à une tromperie indigne, hurle et s'agite en clamant haut et fort "I Understand" à tout bout de champ.

Si les qualités athlétiques de Casanova Wong ne sont plus à démontrer, la lourdeur de son jeu est vraiment crispante. Ajoutez à cela un humour pachydermique, à base de pantalon baissé, de pot de chambre, de "pied qui pue" dans la bouche, de quiproquos dans un bordel et autres classiques de la kung-fu comedy et vous obtenez un métrage fort indigeste.

Reste, heureusement, quelques combats hallucinants, lesquels ont valu au film sa bonne réputation. La démonstration de kick livrée par Casanova Wong à mi-film (dans une taverne) constitue un beau morceau de bravoure qui donne instantanément envie la revoir une seconde fois. Un moment d'anthologie martiale! Le combat final est tout aussi spectaculaire, avec trois adversaires mis à terre par un Casanova usant de ses deux jambes en bondissant! La technique dite du "Ciel et de la Terre" nous montre pour sa part les deux disciples frapper simultanément le big boss aux jambes et à la tête, avec une attaque finale de Casanova qui envoie valser le méchant (mannequin!) d'un coup magistral. A ce niveau, le spectateur est donc largement servi, du moins qualitativement car les combats ne sont, finalement, pas tellement nombreux. Dommage aussi, et surtout, que ce qui les entoure ne soit pas plus intéressant.

En l'état THE MASTER STRIKES est plutôt ennuyeux et l'usage de la télécommande s'impose de lui-même lors des passages les plus gonflants. Qui sont, malheureusement, abondants!

Très surestimé, THE MASTER STRIKES s'avère une déception. C'est une kung-fu comedy bien lourde et assez mal maîtrisée ponctuée par une petite poignée d'affrontements énergiques et enthousiastes.

Pas vraiment convaincant, donc,…d'où une note sévère!