LES MASSACREURS DU TEMPLE D'OR

Titre: King of Fist and Dollars
ou: Les Massacreurs
Réalisateur: Ching Meng Hua
Interprètes: Chang Ling

 

David Chiang
Michael Chan Wai-man
Danny Lee
 
 
 
Année: 1981
Genre: Kung Fu
Pays: Hong Kong
Editeur Collection Arts Martiaux
Violence: * *
Erotisme: * *
Suite:  

50%

Résumé:

Le puissant seigneur Chen a engagé Hong Yung pour le débarrasser de son adversiare, maître Chiam Yen. Mais ce dernier décide de transmettre ses secrets à son disciple Lu Tan, qui va défier Chen. Ana, la fille adoptive de Chiam Yen s'entraine également pour le grand duel.

 

Critique:

Les Massacreurs est un tout petit kung fu bis à l'intérêt limité. Il débute de manière assez bouffonne, dans une veine proche de la KF Comedy. L'apprenti disciple passe donc par les épreuves idiotes coutumières pour avoir le droit de rencontrer le Sifu. Capturer une centaine de grenouille pour le diner, se suspendre la tête en bas pour prouver sa patiente, etc. Ensuite le ton se veut un peu plus sérieux mais n'est guère plus convaincant. Le scénario est absolument insignifiant mais les combats nombreux. Le premier intervient après vingt cinq minutes de métrages. Ensuite, au cours des soixante cinq suivantes, cela n'arrête pratiquement plus. Chacun se tape dessus, sans montrer beaucoup de conviction ni d'énergie mais le tout reste divertissant. On trouve aussi un personnage de salope arriviste hyper caricaturale et prête à tout pour parvenir à ses fins. Elle fait même semblant d'avoir été violée par un pauvre type. Mais ce-dernier est muet et la demoiselle est ainsi confondue: il eut été difficile que le bougre puisse l'insulter! Oui, bon ça n'a aucun intérêt mais ça m'a quand même amusé. Il en faut peu, parfois...

La stupidité des débuts ressurgit par intermitence, avec un personnage doté d'une véritable tête indestructible dont il frappe ses adversaires. Et, bien sûr, les dialogues français valent leur pesant de cacaouètes nanardesques. La plus belle réplique?

-"Tu as osé pénétré dans mon palais et tu en sortiras les pieds devant" dit le méchant

- "tu vas voir que mes pieds je vais te les foutre au cul" répond le gentil.

Ca c'est du texte!

Le film se déroule donc tranquillement, le maître agonisant apprenant à sa fille et son disciple quelques antiques secrets. C'est donc parti pour un long tao de la demoiselle et, sans la touche accéléré, je crois que j'y serais resté: 10 minutes quand même! Finalement le combat final a bien lieu et les héros lancent de grands "Truc sert à boire", "Machin défend sa soeur", etc. Les techniques sont censées se baser sur la vie quotidienne mais le résultat à l'écran ressemble à des chorégraphies basiques déjà vues cent fois.

Néanmoins, je n'attendais rien de ce kung-fu de troisième zone, si ce n'est un divertissement léger susceptible de tuer le temps sans prise de tête durant une heure trente. A ce niveau l'objectif est atteint et comme je ne me suis guère ennuyer (si ce n'est lors du tao précité) je ne ferais pas trop la fine bouche.

Rien de mémorable, cependant. Mais ça passe.

Niveau du DVD c'est la pauvreté absolue: pas de bonus, 6 chapitres et basta. En VF miteuse et avec une image moyenne à médiocre selon les scènes mais en scope respecté. C'est déjà ça de pris...