MAD MONKEY KUNG-FU

Titre: Mad Monkey Kung Fu
ou:  
Réalisateur: Liu Chia Liang
Interprètes: Hsiao Hou

 

Liu Chia Liang
Lo Lieh
Hui Ying -hung
 
 
 
Année: 1979
Genre: Kung Fu Comedy
Pays: Hong Kong
Editeur Celestial
Violence: * *
Erotisme: *
Suite:  

80%

Résumé:

Le maître Chen, expert dans la technique du singe, a les mains brisées par un rival jaloux. Devenu infirme il prend sosu son aile un garçon des rues à qui il enseigne le kung fu.

 

Critique:

Mad Monkey Kung Fu est un divertissement haut de gamme qui s'inscrit parmi les meilleurs kung-fu comedy tournées par la Shaw Brothers. Ici c'est la boxe du singe qui permet un bon délire, tout comme la technique de l'ivrogne dans un similaire Drunken Master.

Nous sommes au début de ce genre cinématographique et Liu Chia-liang se permet donc beaucoup d'originalité dans les figures (devenues) imposées de la comédie martiale. Même si l'objectif est de s'amuser, le cinéaste ne choisit pas la voie de la grosse bouffonnerie: il utilise intelligemment les caractéristiques de la boxe du singe pour délivrer un spectacle tonique et bien enlevé. On retrouve donc le scénario classique du jeune apprenti un peu dissipé qui accepte l'enseignement d'un maître plus âgé et plus sage.

Cet entraînement réserve une série de séquences assez savoureuses, comme celle de Hsiao Hou devant dormir sur une corde comme un chimpanzé. Liu Chia-liang en personne endosse la tenue du maître, devenu incapable de se défendre et recherchant un disciple capable de prendre la relève, voir de le dépasser pour assurer sa vengeance.

Mad Monkey Kung-fu utilise excellemment les capacités de ces acteurs et permet à Hsiao Hou de bondir avec énergie dans une suite d'acrobaties pas toujours réalistes mais terriblement entraînantes et souvent jouissives. Avec les gimmicks inévitables du genre (y compris le fameux thème de Wong Fei Hing sans cesse repris depuis), un méchant cruel joué par Lo Lieh et une réalisation inspirée, ce film est un petit bonheur et une indéniable réussite d'un style ayant trop souvent sombré dans la gaudriole pataude et lourdingue.