LION Vs LION

Titre: Naam Bak Shut Wong
ou: Roar of the Lion
Réalisateur: Chin Yuet Sang et Hsu Hsia
Interprètes: Wong Yu

 

Lo Meng
Johnny Wang
Sharon Yeung
 
 
 
Année: 1981
Genre: Kung Fu
Pays: Hong Kong
Editeur Celestial
Violence: * *
Erotisme: *
Suite:  

55%

Résumé:

Deux jeunes hommes se trouvent involontairement pris dans la tourmente de combines politiques qui les dépassent.

Critique:

Cette production Shaw Brothers très classique utilise la trame souvent vue et revue du conflit entre les Hans et les Mandchous. Une intrigue évidemment fort mince qui servit à de nombreux métrages de kung fu des seventies. Deux jeunes combattants dont un vendeur de cercueil vont ainsi s'attirer de graves ennuis et défier plutôt involontairement les méchants au cours d'une très longue danse du lion dont l'enjeu est une série d'informations dissimulées dans le trophée.

LION Vs LION doit l'essentiel de sa réputation à cette séquence de "danse du lion", considéré comme une des meilleures - si ce n'est la meilleure - vue sur un écran de cinéma. Il faut avouer que ce passage, pivot d'un métrage sinon bancal, est en effet une grande réussite. Mais le reste ne suit pas vraiment et, autour de cette pépite scintillante, l'écrin est plutôt mal ficelé.

La première moitié du métrage joue donc la carte de la comédie kung fu sans beaucoup de subtilité et l'ensemble s'avère assez pénible pour tous les allergiques à l'humour épais. Après la fameuse danse tant vantée, le film s'oriente vers un kung fu plus violent où l'humour disparaît pratiquement complètement pour laisser place à de nombreux combats efficaces et plein d'énergie. Et heureusement que les joutes martiales sont là pour compenser la faiblesse d'une intrigue très plate qui aligne une suite de séquences parfois sérieuses, parfois drôles, parfois dramatiques, parfois légères, parfois réussies et…souvent pesantes.

Le finale verse même un poil dans le surnaturel avec sa maison hantée et son ambiance ghost kung fu d'ailleurs pas tellement plus réussie que le reste. LION Vs LION apparaît en définitive peu inspiré, constitué d'une série de pièces rapportées qui ne fonctionnent pas vraiment entre elles. Seuls les combats sont véritablement à la hauteur des attentes et encore faut il patienter jusqu'aux trente dernières minutes du métrages pour voir véritablement les acteurs se déchaîner au cours d'une série d'affrontements énergiques et efficaces, à même de contenter les fans de old-school. Néanmoins, l'intérêt général de LION Vs LION est fort limité et le tout apparaît comme vite oublié.

Une grosse, grosse déception!