LAISSE PARLER TON COEUR!

Titre: Kuch Kuch Hota Hai
Réalisateur: Karen Johar
Interprètes: Shahrukh Khan (Rahul Khanna)

 

Kajol (Anjali Sharma)
Rani Mukherjee (Tina Malhotra)
Farida Jahal (Madame Khanna mère)
Sana Saeed (Anjali Khanna)
Salman Khan (Aman Mehra)
Année: 1998
Genre: Comédie musicale mélo-romantique
Pays: Inde
Editeur  
Violence: *
Erotisme: * *
Suite:  

85%

Résumé:

Rahul Khanna a perdu sa femme peu après que celle-ci ait accouché de sa fille, Anjali. Cette dernière grandit en recevant chaque année, à son anniversaire, une lettre de sa maman décédée. Lorsque la petite fille a 8 ans, la lettre posthume lui demande d'aider son papa a retrouvé son premier amour, Anjali Sharma, laquelle n'a jamais oublié Rahul mais s'apprête pourtant à se remarier.

Critique:

Il ya des titres de films idiots. Il y en a d'accrocheurs. D'autres mystérieux ou raccoleurs. Et enfin il existe des titres si appropriés, si évidents, que l'on ne peut en imaginer un autre qui collerait davantage à l'esprit d'un métrage donné. Laisse parler ton coeur est de ceux là tant il n'est question que d'amour, même si celui-ci est difficile à exprimer.

En bref, voici le mélo ultime!

Un déferlement de sentiments, une orgie de sensations, une fête des couleurs, des sens et des sons. C'est un véritable condensé d'émerveillement auquel nous sommes conviés, le métrage passant d'un genre à l'autre avec une facilité déconcertante: comédie romantique, comédie de lycée, drame, etc. Le tout en chant, en musique, en bonne humeur, si bien que l'on rit et on pleure sans avoir le temps de souffler. Alors on pardonne au cinéaste de se laisser aller à quelques facilités scénaristiques et on ne fait pas la fine bouche lorsque le film emprunte des chemins attendus pour nous conduire vers un happy end tellement touchant qu'on ne peut que fondre.

Une alternance de bonne humeur et de drame, l'humour contrebalançant les scènes les plus tristes et vice-versa.

Malgré sa longueurs (et quelques longueurs mais l'ensemble dure quand même trois heures!) on se laisse porter par cette histoire qui comporte des richesses suffisantes pour nourrir plusieurs long-métrages occidentaux: l'histoire d'amour de Tina et Rahul (un flash back de plus d'une heure!), la vie quotidienne de Rahul et de ses deux "femmes" (sa fille et sa mère toujours très drôle), l'amour de Rahul et Anjali, celui de Aman pour Anjali, le show de la présentatrice télé, etc. Un foissonnement de personnages tous plus attachants les uns que les autres.

Et les chansons et chorégraphies sont tellement inventives et entrainantes que même les allergiques aux comédies musicales devraient laisser leurs appréhensions de côté pour se jeter dans ce tourbillon revigorant. De la danse inspirée par Grease du début, dans le lycée, à l'extraordinaire numéro de Salman Khan lors de la chanson du fiancé, Laisse parler ton coeur est une invitation au voyage servi par des actrices incroyablement belles (et des garçons charmants aussi mais c'est moins important :-) ).

Ce genre de film est tellement différent du reste de la production (européenne, américaine ou asiatique - hors Inde) que l'on n'a qu'une envie: découvrir davantage d'oeuvres issues de Bollywood.

C'est bien simple, excepté The Lovers de Tsui Hark, Harold & Maud d'Hal Ashby et La Vie est Belle (le film de Capra ou celui de Benigni qui n'ont en commun que le titre) vous ne trouverez pas de mélo plus optimiste, plus joyeux, plus tire-larmes et plus réconfortants, capable de vous remonter le moral dans les pires situations.

Un grand MERCI à Arte d'avoir diffusé une telle réussite à la télévision

Indispensable!