LE BAISER MORTEL DU DRAGON

Titre: Le Baiser Mortel du Dragon
ou: Kiss of the Dragon
Réalisateur: Chris Nahon
Interprètes: Jet Li

 

Bridget Fonda
Tchéky Karyo
Burt Kwouk
Laurence Ashley
 
 
Année: 2001
Genre: Baston / action à la Besson
Pays: France / USA
Editeur  
Violence: * * *
Erotisme: * *
Suite:  

50%

Résumé:

Un flic chinois décidé à stopper un gang de dealers va remonter la filière, à Paris, et protéger la prostituée Jessica dont la fille est retenue en otage par un flic ripoux.

 

Critique:

Ce film est un chef d'oeuvre! Non, je déconne. Allez... Voici un nouvel exemple du cinéma bouffi qui témoigne de la manière de faire de Luc Besson. Un scénario très simple (s'agit surtout pas de ne plus comprendre le film si on pelote sa copine ou si on bouffe du pop-corn. Ou l'inverse pour les pervers) et une volonté évidente d'en donner au spectateur pour son argent. Sans trop se fatiguer, bien sûr. Les clichés les plus éculés du cinéma sont donc bien présents. A commencer par l'inévitable pute au grand coeur. Sexy, Bridget joue sans sourciller les scènes affligeantes que Besson (également scénariste) lui a concocté: elle s'endort dans les chiottes, elle pisse dans la rue, chacun l'insulte et la bat sans état d'âme. Bref, que du bonheur au service du grand Blond, lequel assume parfaitement une misogynie surement très appréciée du public potentiel. A savoir le djeun de banlieue qui aime quand ça cogne sur de la bonne musiqe qui bouge mais aussi quand il y a une gonzesse plutôt bonne dans le film, parce qu'on n'est pas des pédés bordel!

Car Besson et son réalisateur ("yes man" ou carrément "Yes master!") n'hésitent jamais à verser dans le jeunisme satisfait et multiplient les passages violents qu'ils excusent par quelques scènes romantiques neu neu du pire effet. Corey Yuen Kwai livre quand même quelques chorégraphies potables, exécutées par un Jet Li athlétique à souhait et le final rattrappe un peu la molesse générale de l'ensemble.

Pas franchement bon mais pas non plus atrocement mauvais, "Le Baiser Mortel du Dragon" est un actionner basique et frelaté, de confection courrante et sans génie. Une baudruche vide de plus à l'actif d'Europa, la compagnie de bon goût de Besson qui, depuis Leon et Nikita n'a plus réaliser grand chose de valable.

Comme film pop-corn destiné au soirée pluvieuse, ce Baiser pas très excitant se laisse voir mais n'espérez rien de mortel. Mais ça se regarde distraitement et parfois de manière relativement agréable. En tout cas davantage que les merdes infâmes tournées par Jet Li au USA, genre Roméo doit mourir (achevez le alors) ou The One (une adaption du bouquin "Comment refaire Matrix pour les Nuls"). Ce n'est donc pas le pire produit tourné par Jet Li aux states...Mais bon, forcément ça veut pas dire grand chose... !