LE SENS DU DEVOIR 2: LES SUPERFLICS DE HONG KONG

Titre: Police Assassins
ou:

Huang gu shi jie

ou: In The Line Of Duty 2
Réalisateur: Corey Yuen
Interprètes: Cynthia Rothrock

 

Michelle Yeoh
Tsui Hark
Dick Wei
John Sham
Hsiao Hou
 
Année: 1985
Genre: Polar /Girls With Guns
Pays: Hong Kong
Editeur HK Legends
Violence: * * *
Erotisme: * *
Suite: Le Sens du Devoir 3

75%

Résumé:

 

 

Critique:

La société D & B fut, durant la seconde moitié des années 80, la principale pourvoyeuse de petits actioners bourrins de qualité variable. Le Sens du Devoir lança véritablement la vague appelée "Girls & Guns", représentée également - entre autre - par des titres comme "Inspector Wear Skirt" ou "Above The Law" avec aussi Cynthia Rothrock.

Ce second volet s'oriente vers la comédie, entre autre grâce aux deux pitres Tsui Hark et John Sham, mais reste plus violent que les productions Jackie Chan de la même période. La série des "Sens du Devoir" s'est toujours distinguée par une certaine complaisance à ce niveau et cet opus ne fait pas exception.

A l'époque, ce type de cinéma produisait forte impression mais, vingt ans après, "Le Sens du Devoir 2" - devenu quasi culte auprès des fans de cinéma HK qui l'ont souvent découvert dans leur video club à la fin des eighties - paraîtra sans doute un peu viellot.

Comme pour les autres films de la série, ce second volet souffre hélas d'un scénario convenu, de dialogues peu inspirés et de baisse de rythme préjudiciables. En effet, hors des passages d'action, le reste ne suit pas vraiment et ne parvient guère a passionner.

Heureusement, les combats rattrapent ces défauts et sauvent l'essentiel, à savoir un spectacle tonique et enlevé. Corey Yuen chorégraphie avec talent une série de baston de rue efficaces et réalistes (comprenez que les cables ne sont que rarement de la partie de manière flagrante) et cadre avantageusement Michelle Yeoh, aussi belle que combattante émérite. Cynthia Rothrock assure également le boulôt avec fougue et énergie et les cascades s'enchaînent sans répit. Le film traîne cepandant quelque peu jusqu'à l'impressionnante baston finale qui lui vaut une large part de sa réputation: 10 minutes de castagne destroy.

En résumé, il s'agit d'un agréable actioner qui permet de passer un bon moment de détente et procure un divertissement de choix. Mais il ne faut pas en attendre un chef d'oeuvre non plus, au risque d'être immanquablement déçu.