GUNS AND TALK

Titre: killerdeului suda
ou:  
Réalisateur: Jin Jang
Interprètes: Heyon-jun Shin

 

Ha-kyum Shin
Bin Won
Jae-yeong Jeong
 
 
 
Année: 2001
Genre: Comédie
Pays: Corée
Editeur Kubik Vidéo
Violence: * * *
Erotisme: *
Suite:  

65%

Résumé:

Le quotidien de quatre tueurs à gages fort bavards.

Critique:

Production coréenne bénéficiant d'une certaine renommée, GUNS AND TALK offre au spectateur ce qu'il est venu chercher, à savoir des parlottes (plus ou moins) pseudo philosophiques et des flingues. Le métrage présente quatre jeunes tueurs beaux gosses et un peu tête à claque qui ne se posent pas vraiment de questions morales et exécutent leur contrat avec une attitude typiquement cool. Mis à part cette activité, nos tueurs à gages ont des préoccupations classiques, vivent dans une grande maison façon communauté d'adolescents et fantasment sur la présentatrice d'une émission télé. Peu à peu, ils vont commencer à refuser certaines missions et avoir de plus en plus de difficultés à exécuter certains contrats, comme le meurtre d'une femme enceinte.

GUNS AND TALK offre davantage de séquences dialoguées que de passage mouvementé et l'ensemble possède inévitablement un petit côté Tarentino, lequel est quand même responsable d'une nouvelle conception du cinéma qui privilégie l'attitude et la référence au détriment du fond. Si le cinéaste ricain s'en sort toujours avec brio, ses successeurs se montrent parfois moins inspiré, les différents éléments s'emboîtant de manière un peu artificielle.

GUNS AND TALK n'évite pas complètement cet écueil et évolue donc du drame à l'humour subtil (une des meilleures séquences montrent les tueurs cherchait la signification de "miss you" et finissant par conclure que le message parle d'une certaine "mademoiselle Yu") à la romance, en passant par le polar style flic et voyou pour se vautrer à plusieurs reprises dans le gros humour potache. Malheureusement, le film ne parvient pas vraiment à être émouvant et il échoue également à susciter une franche hilarité, même si il faut avouer que l'on sourit à certains passages plus inspirés, à savoir principalement ceux jouant la carte de l'humour décalé, voire un peu absurde.

Dommage également que la séquence du meurtre en pleine représentation d'Hamlet soit tirée en longueur. Cela aurait dû constituer le clou du spectacle mais le tout s'avère un peu vain. Le cinéaste semble se regarder filmer et abuse des effets branchés pour donner à cette scène un certain panache mais le suspense est absent et le tout paraît alors bien lourd, en dépit d'effets visuels et sonores (le son 5.1. se montrant fort efficace) plutôt réussis. Reste que ce passage, quoique pas totalement maîtrisé, se révèle quand même pourvu d'une certaine classe.

Au niveau du scénario, assez éclaté, il ne prend son sens que vers la fin, avec le rôle réellement dévolu au flic qui, sinon, semble agir de manière assez peu crédible durant les 90 premières minutes. On le voit ainsi tirer dans le dos d'un des tueurs au lieu de lui passer les menottes. Mais les questions trouvent réponse au terme du métrage et le petit "twist" s'avère efficace et plutôt inattendu. Certes, le spectateur peut anticiper les grandes lignes du déroulement mais, franchement, ce sont plutôt les nombreux détails savoureux qui confèrent au métrage son intérêt premier, plus que l'intrigue proprement dite, quoique celle-ci réserve heureusement l'une ou l'autre surprises.

Le cinéaste Jin Jang montre en effet un certain savoir-faire et soigne les rares séquences d'action même si, aujourd'hui, certains effets de mise en scène éculés et l'abondance des ralentis et autres bullet-time paraît pas mal daté et hors de propos. Comme beaucoup de films coréens, GUNS AND TALK dépasse les 2 heures et paraît donc un brin longuet.

Bilan mitigé donc, mais le métrage n'est pas ennuyeux et dégage une véritable bonne humeur plutôt réjouissante. Malgré toutes les bonnes critiques lues ici et là (ou peut-être en partie justement à cause d'elles), GUNS AND TALK ne se hisse pas vraiment à la hauteur des espérances. Il s'agit pourtant d'un honnête divertissement qui fera passer au public une soirée sympathique et divertissante.

C'est déjà ça!