GODZILLA Vs MECHA GODZILLA 2

Titre: Gojira tai meka gojira
Réalisateur: Takao Okawara
Interprètes: Masahiro Takashima

 

Ryoko Sano
Megumi Odaka
Yusuke Kawazu
Kenji Sahara
 
 
Année: 1993
Genre: Kaiju Eiga
Pays: Japon
Editeur Aventi
Violence: *
Erotisme: *
Suite: Godzilla Vs Space Godzilla

70%

Résumé:

Les japonais, après avoir récupéré les restes du robot futuriste Mecha King Ghidorah, décident de créer une nouvelle arme ultime. Ce sera Mecha Godzilla 2, un nouveau robot géant piloté par les membres de la G-Force. Mais, au même moment, une équipe de scientifiques ramènent à Kyoto un œuf gardé par Rodan. Cet œuf éclot et révèle…Bébé Godzilla.

Critique:

Cet épisode date de 1992, année importante pour la Toho puisque la compagnie reçoit un million de dollars de Columbia Tristar afin que cette dernière obtienne la licence du monstre atomique. Les rumeurs concernant la mort du Godzilla nippon commencent à circuler mais la Toho produira encore deux longs métrages avant de conclure la deuxième époque de Big G avec Godzilla Vs Destoroyah.

Ce sera donc un nouveau MechaGodzilla qui sera choisi pour affronter le Lézard Géant dans cette aventure. Le robot futuriste est déjà apparu à deux reprises dans la saga, dans Godzilla contre Mecanik Monster puis dans les Monstres du Continent Perdu. Cette mouture améliorée est issue pour sa part des restes d'un robot provenant du futur utilisé dans le précédent épisode, Godzilla Vs King Ghidorah. Mais le robot original fait aussi sa réapparition sous forme d'une sorte de vaisseau surarmé appelé Garuda.

Un seul ennemi étant insuffisant, Rodan sera aussi de la partie, causant des destructions spectaculaires. Un nouveau "Bébé Godzilla" vient également faire un petit coucou afin de contenter la frange la plus enfantine des spectateurs. Une pure commande du producteur dans un but uniquement commercial.

Comme dans tous les épisodes de cette deuxième époque, Miki Saegusa (incarnée par Megumi Odaka) utilise encore ses pouvoirs paranormaux pour communiquer avec Big G (et avec aussi Little G). Godzilla Vs MechaGodzilla 2 ne brille pas pour la qualité de son scénario, ni pour sa crédibilité. Le bébé Godzilla, que chacun trouve mignon, est assez insupportable. Il est d'ailleurs paradoxal de constater à tel point les héros cherchent à le protéger alors que des villes entières sont rasées par le modèle "grand format". Mais il est vrai qu'une ligne de dialogue nous apprend que le bébé n'appartient pas vraiment à la même espèce, qu'il est végétarien et "beaucoup moins agressif" que son "papa".

L'important est ici le spectacle. Et, après plus d'une vingtaine de films, le cinéaste ne perd plus son temps à caractériser les personnages. L'environnement est à présent bien connu. Godzilla passe donc son temps de présence à détruire un maximum de maquette et a affronter Rodan, le robot Mecha ou le vaisseau Garuda. Ces deux derniers fusionnent d'ailleurs lors d'un passage très Goldorak afin de devenir (roulement de tambours) Super Mecha Godzilla.

Les séquences de batailles sont pourtant impressionnantes et les destructions massives fort agréables à suivre. Plusieurs grandes villes subissent la vindicte des monstres géants et on ne compte plus les scènes de foule paniquée, d'explosions de bâtiments et de tirs de lasers entre Big G et ses ennemis.

Bref, Godzilla Vs MechaGodzilla 2 est un pur pop-corn movie qui nécessite impérativement une mise en veille du cerveau pour être pleinement apprécié.

Le DVD est dans l'ensemble de bonne facture, le film étant présenté en version intégrale et en 16/9 respecté. Au niveau sonore seule la piste anglaise sous-titrée est disponible. Le doublage n'est pas fameux mais la stéréo est puissante et met bien le spectateur dans l'ambiance. Pas de supplément mais le digipack est joli et le prix tout petit. On ne se plaindra donc pas.