FREDDY CONTRE JASON

Titre: Freddy Vs Jason
ou: A Nightmare on Friday The 13th
Réalisateur: Ronny Yu
Interprètes: Robert Englund

 

Ken Kirzinger
Moniaca Keena
Kelly Rowland
 
 

 

 

 

Année: 2003
Genre: Horreur
Pays: USA
Editeur  
Violence: * * *
Erotisme: * *
Suite:  

60%

Résumé:

 

Critique:

Voici enfin ce film fantasmé par toute une génération de fans frustrés: la rencontre des deux plus grands croque-mitaines de l'histoire du cinéma. Le genre de duel au sommet qui semblait perdu depuis les mémorables King Kong Vs Godzilla, Frankenstein contre le Loup-Garou ou même le très nul Dracula Vs Frankenstein. Le résultat est-il à la hauteur des attentes? Non, bien sûr. Mais le film reste un bon divertissement, techniquement bien fichu.

La scène d'introduction, rapide et gore à souhait, laisse augurer le meilleur. Hélas, le réalisateur s'intéresse ensuite aux victimes potentielles, des adolescents stéréotypés dont le public se fiche et qui n'existent que pour servir de pâture aux deux tueurs. Cette première demi-heure ennuie mais, heureusement, Ronny Yu redresse la barre et offre à Jason un carnage digne de sa légende dans une rave-party champêtre. C'est une des rares bonnes scènes du Gros Jason, sous-exploité par un scénariste privilégiant Freddy, intronisé maître de cérémonie de ce show macabre dont il tire les ficelles, sans parler de la couverture!

L'intrigue évolue donc en dépit du bon sens, en séquences disparates reliées par un fil conducteur ténu ponctué de rebondissements idiots. Quelques belles séquences sauvent le film, comme le combat final, certes en deçà des espérances, mais néanmoins fun. Un choc des titans bien orchestré, avec quelques passages hilarants.

Le dernier plan, de toute beauté, laisse espérer une suite et le film, tout décevant qu'il soit, constitue un "pop-corn movie" correct truffé de scènes gore bienvenues. Les fans des deux sagas majeurs (quoiqu'on en dise et algré des épisodes souvent médiocres) de l'épouvante des eighties - Vendredi 13 et Les Griffes de la Nuit - seront donc ravis de ce retour!