ADIEU MA CONCUBINE
Titre: Farewell my concubine
Réalisateur: Chen Kaige
Interprètes: Leslie Cheung

 

Gong Li
Zhang Fengyi
Lu Qi
Yin Da
 
 
Année: 1993
Genre: Drame
Pays: Chine
Editeur  
Violence: * *
Erotisme: * *

70%

Résumé:

Du début des années 30 à la révolution culturelle en passant pas l'invasion japonaise, la Seconde Guerre Mondiale et l'accession au pouvoir de Mao, une partie de l'histoire chinoise récente, vu au travers d'une troupe de l'Opéra de Pékin. Un acteur talentueux, un autre éphéminé et amoureux du premier et une belle prostituée manipulatrice sont pris dans les tourments de l'histoire. Avec une seule constante; la pièce "Adieu ma concubine", car, quels que soient les dirigeants, il y aura toujours l'Opéra...

Critique:

Un drame intéressant mais qui souffre de nombreuses longueurs. Il parvient malgrè tout à nous éclairer sur les méthodes d'apprentissage enseignée par l'Opéra de Pékin.

C'est cette première heure qui demeure de loin la plus intéressante, avec un véritable sens dramatique qui joue sur l'émotion sans en abuser.

Ensuite, le rythme parait souvent exagérément lent, le cinéaste se lançant dans moult disgressions pas toujours nécessaires. La beauté des décors, des costumes et des mises en scène compensent en partie le sentiment d'ennui qui nait parfois.

Néanmoins le film demeure un beau livre d'images qui s'appuie sur une distribution très solide et parvient à nous faire sentir toute l'horreur abjecte de l'immonde régime communiste, avec ce nivellement par le bas et cette destruction de l'art.
Intéressant mais un peu surestimé, à mon sens.

Palmes d'Or à Cannes