LES EXECUTEURS DE SHAOLIN

Titre:  
ou: Executioners from shaolin
Réalisateur: Liu Chia-liang
Interprètes: Chen Kuan-tai (Hong Xi-guan)

 

Lo Lieh ( Pai Mei )
Gordon Liu ( Tong Qian-jin )
Lily Li (Fang Yung-chun)
Kong Do (Kao Tsin-chung)
Wong Yu (Hong Wen-ding)
Année: 1977
Genre: Kung Fu
Pays: Hong Kong
Editeur CTV
Violence: * * *
Erotisme: *
Suite:  

80%

Résumé:

Pai Mei, le traitre, lance une attaque contre le temple de Shaolin et tue le Moine Chi Shan, ne laissant à ses disciples que la fuite. Mais un des étudiants du religieux décédé, Hong Xi-guan, prépare sa vengeance.

Critique:

Executioners from Shaolin est un grand classique du film martial. Séquelle du Shaolin Temple de Chang Cheh, il débute après la destruction du monastère, alors que les disciples se sont dispersés dans la nature. Lo Lieh incarne le légendaire Pai Mei, basé sur la figure historique de Pak Mei, un taoiste qui, durant la dynastie Qing, trahit les enseignements de Shaolin pour rejoindre le camp adverse des Mandchous.

Liu Chia Liang, le grand cinéaste martial ayant rompu avec son maitre Chang Cheh, livre donc une classique mais complexe histoire de vengeance. Après sa victoire contre le grand prêtre Shaolin, Pai Mei décide de poursuivre les étudiants du temple. Mais Chen Kuan-tai, dans le rôle du disciple Hong Xi-guan, mène la résistance et devient un artiste de rue, pratiquant l'opéra pour survivre lorsqu'ils ne voguent pas sur des jonques rouges. La toile de fond historique est donc, une nouvelle fois, l'opposition entre les Chinois et les Mandchous.

La suite présente Lily Li, une experte de l'art de la grue, qui va tomber amoureuse du héros. Les tourtereaux fondent une famille, se retirent à la campagne et élèvent leur enfant, à qui Hong Xi-guan va apprendre le style du Tigre.

Une des séquences mémorables du film est d'ailleurs celle où Lily Li se refuse à son mari, le mettant au défi de lui écarter les cuisses. Le métrage évolue donc d'un ton sérieux et grave, en héritage de Chang Cheh, à de la kung-fu comedy bien huilée avant de revenir à la rigueur pour la vengeance finale.

Au niveau martial, c'est évidemment du pur bonheur, mais Liu Chia-liang ne saurait pas décevoir. Les passages d'entrainements sont excellents et non dénués d'humour, les combats impressionnants. Lorsque le héors s'entraine, il utilise une sorte de mannequin de bronze dans le corps duquel circule des billes de différentes couleurs dont une symbolise le point faible de Pai Mei, qui circule selon les heures du jour (!). Un régal de voir Chen Kuan-tai tenter de capturer la bille, comme aux prises avec une sorte de flipper humanoïde.

Lo Lieh incarne donc le fameux moine, doté du pouvoir non négligeable de rétracter ses testicules (un rôle repris à l'identique par Gordon Liu dans Kill Bill) tandis que Lily Li personnifie la grâce et le charme. Elle démontre également ses talents dans la boxe de la Grue, alors que son mari s'en tient obstinément à celle du Tigre. Logiquement c'est une combinaison des deux, réalisée par le fils, qui pourra défaire l'adversaire.

Un classique en son genre, malgrè de menus défauts comme un certaine baisse de rythme. Mais un film néanmoins à cent coudées au-dessus du tout-venant.