L'IMPLACABLE NINJA
Titre: Enter the Ninja
ou:  
Réalisateur: Menahem Golan
Interprètes: Franco Nero

 

Sho Kosugi
Susan George
Christophe George
Dale Ishimoto
 

                      
                      
Année: 1981
Genre: Aventures / Ninja
Pays: USA
Editeur  
Violence: * * *
Erotisme: * *
Suite: Ultimes Violences

65%

Résumé:

Cole a étudié l'art des ninjas. Il rentre à Manille où plusieurs de ses amis sont la cible de Venarius et de son second, Mr Parker. Cole n'hésite pas à s'attaquer à "son excellence Venarius", lequel dresse contre lui un ancien rival devenu un redoutable ninja noir.

 

Critique:

Bon, ben, évidemment tout ça a pas mal vieilli. Mais, à l'époque, ce genre de séries B fauchées et mal ficelées a donné le goût du cinéma kung-fu à une partie de la population. Et en a dégoûté le reste de l'humanité qui n'y voyait que script inepte, acteur de seconde zone et violence gratuite. Pas toujours à tort d'ailleurs, avouons-le.

Franco Nero, ex-star du spaghetti western incarne ici le ninja blanc, plein d'honneur, face à un Sho Kosugi nettement plus convainquant en ninja noir. Le film débute par une longue séquence d'entrainement (10 minutes) violente et animé d'un esprit très bande dessinée fort agréable à regarder. Ensuite, l'intrigue pâtine dans la semoule, avec une grosse baisse de rythme et l'intérêt se relâche malgrè de belles bagarres.

Le final, au cours duquel le ninja blanc extermine ses adversaires durant une vingtaine de minutes, permet de redresser la barre, comme le duel final contre Kosugi, hélas un peu expédié. Il s'agit clairement d'un actioner de série B dont l'unique ambition est de divertir et qui y parvient le plus souvent. Sympa mais moyen. Il ne faut pas en espérer le chef d'oeuvre du siècle, juste un pop-corn movie bien ficelé dans la mesure de ses modestes ambitions.