LES 6 EPREUVES DE LA MORT

Titre: Si Wang Mo To
ou: Enter The Game Of Death
Réalisateur: Joseph Velasco
Interprètes: Bruce Le

 

Steve James
Bolo Young
Lee Hoi San
 
 
 
Année: 1978
Genre: Brucexploitation
Pays: Hong Kong
Editeur FIP - Collection Ceinture Noire
Violence: * *
Erotisme: * *
Suite:  

75%

Résumé:

Un jeune expert en arts martiaux accepte de récupérer un document vital pour l'avenir de la Chine. Il est caché au sommet d'une tour de six étage défendue par autant de maîtres des arts martiaux. Pendant ce temps les espions japonnais, chinois et allemands se livrent une guerre sans merci.

 

Critique:

Encore une séries Z kung-fu qui se propose de suivre les traces de Bruce Lee. Ici, les auteurs vont très loin dans l'art du décalque et reprenent, ni plus ni moins, le scénario original voulu par Lee sur "Le Jeu de la Mort". Le décès de l'acteur ayant obligé les producteurs au remontage pataud que l'on connaît, Joseph Velasco nous livre enfin ce qu'on attendait: une suite de baston dans une tour.

Précurseur des jeux vidéos par une construction en "niveaux" de plus en plus difficiles, le film nous invite à suivre les pas de Bruce Le (un sosie correct - dans le physique et la gestuelle - à condition de ne pas trop chipoter) dans sa quête d'un document disparu caché au sommet d'une tour de six étages. Chacun est défendu par un combattant émérite et les techniques se succèdent. Kung-fu, technique du serpent (dans une pièce emplie de cobras), spécialiste du nunchaku, expert en lancer de billes d'acier mortelles, etc. Lorsque Bruce Le ne se bat pas il court d'un point à un autre mais les emmerdes ne sont jamais longues à le rattraper.

C'est bien simple, mises bout à bout les bastons totalisent facilement une heure de métrage. Inutile de dire que la mise en scène assure le minimum syndical et que le scénario se limite à un pitch d'une ligne. Mais Bruce Le se révèle amusant dans son imitation forcénée du petit Dragon: il lui reprend son fameux costume jaune, ses mimiques, ses postures et ses célèbres cris de rage. Un grand moment et un numéro hallucinant qui consiste, à chaque scène, à singer Lee de manière éhontée. Compter le nombre de fois où Bruce Le se touche le nez suffirait déjà à occuper le spectateur.

Les combats sont, pour la plupart, fort bien menés à la manière du maître: pas de chorégraphies complexes mais des duels rapides, secs, nerveux et violents. Tous les combattants assurent, de toutes manières: Bruce Le est un sacré sportif et Bolo Young aussi. Ce-dernier a tourné nombre de séries Z fauchées avant son exil aux USA et son apparition contre Van Damme dans "Bloodsport". Après les combats dans la tour, Le poursuit à l'extérieur et continue de taper sur les méchants, lesquels prennent soin de ne pas sortir un flingue ou une autre arme peu sportive.

Bref, voilà du spectacle divertissant et bien enlevé, un des meilleurs de son genre, la "brucexploitation" ou "Fake Bruce Lee". Au final, et au risque de paraître sacrilège, on peut même trouver plus de plaisir à cette série Z sans prétention qu'au médiocre "Jeu de la Mort" de Robert Clouse.