L'EMPEREUR ET L'ASSASSIN
Titre: Jing ke ci qin wang
ou: The First Emperor
ou: The Emperor & The Assassin
Réalisateur: Chen Kaige
Interprètes: Gong Li

 

Li Xuejian
Zhang Fengyy
Sun Zhou
Chen Kaige
 

                      
                      
                      
Année: 1999
Genre: Film d'aventures historiques
Pays: Chine
Editeur Asian Star
Violence: * *
Erotisme: * *

60%

Résumé:

Le sanguiniare roi des Qin et obsédé par l'idée de rassembler les 7 différents royaumes de Chine sous sa bannière afin d'édifier un immense Empire. Avec l'aide de sa concubine Zhao, il organise une habile mise en scène basée sur un assassinat simulé qui légitimerait l'invasion du royaume de Han. Pour cela il engage le redoutable assassin Jing Ke et joue sur la naiveté de sa concubine qui espère le voir édifier un empire sans effusion de sang.

 

Critique:

Voilà une fresque intéressante pour quiconque est sensible à l'aspect historique de la Chine. Le réalisateur renommé de "Adieu ma concubine" dépeint ici la vie du premier Empereur, lequel régna au deuxième siècle avant Jésus Christ. Ambitieux!

Malheureusement le film possède autant de défaut que de qualités. Commençons par les dernières et soulignons l'interprétation, la mise en scène académique mais efficace, les décors somptueux et le faste des figurants qui se comptent par milliers dans les (rares) scènes de bataille. Bref, l'ensemble ressemble un peu, par sa démesure, aux péplums hollywoodiens des sixties. Hélas, on éprouve quelques difficultés à entrer dans cette intrigue complexe, peu aidé par des personnages parfois schématiques.

Le métrage tourne alors un peu à vide, comme une belle mécanique dont on admire la puissance en restant dubitatif quant à son utilité véritable. Le souffle épique s'essoufle aussi sur une durée aussi déraisonable et, au bout de près de trois heures, on ressent un sentiment mitigé.

Le film est loin d'être désagréable à suivre mais procure, cepandant, un certain ennui. Moyen, donc, mais intéressant et instructif.