LE SECRET MORTEL DES 18 JADES

Titre: The Eighteen Jade Arhat / Lung Wei Village
ou: Raging Kung-Fu
Kung Fu contre Tunique Blanche
Vengeance Puissance IV
Réalisateur: Tyron Hsu
Interprètes: Polly Shuan Kuan

 

Lo Lieh
Lung Fei
Ti Lung
Philip Ko
Fang Fang
 
Année: 1979
Genre: Kung fu
Pays: Hong Kong
Editeur  
Violence: * *
Erotisme: *
Suite:  

60%

Résumé:

Un grand maître des arts martiaux tentent de retrouver 9 des 18 statuettes de jades conçues afin d'apprendre les prises les plus redoutables du kung-fu.

 

 

Critique:

Ce métrage de kung-fu assez classique propose en guise de scénario une intrigue policière de whodunit, chacun cherchant à découvrir qui a tué un maître de kung-fu en utilisant une technique rare. Le script paraît souvent inutilement compliqué et sa complexité vise sans doute à occuper l'esprit du spectateur quoique le mystère soit en fait plutôt banal. La solution de l'énigme, pour sa part, semble relativement évidente et l'ensemble paraît routinier.

Les combats, intérêt majeur de ce genre de produit, sont nombreux et les acteurs assurent le travail avec une certaine conviction. Hélas les chorégraphies sont banales et l'usage immodéré des trampolines et autres câbles peut rebuter les adeptes des arts martiaux "réalistes". Aucun duels ne ressort véritablement du lot et cette succession de joutes en décors naturels trahit une certaine pauvreté visuelle et une esthétique médiocre, desservie par une mise en scène totalement anonyme.

Quelques idées amusantes subsistent heureusement: un affrontement sur deux boules de métal au centre d'un périmètre délimité par des pieux, un moine bouddhiste qui ne peut tuer son adversaire et lui lance un défi de rapidité et surtout, une confrontation zen au sommet de perches en bambou. L'héroïne, défiée par une nonne, prend conscience de son incapacité à vaincre loyalement et déconcentre son adversaire en raillant les inconvénients de la vie religieuse pour une jeune et jolie fille. La nonne perd alors l'équilibre et s'avoue humblement vaincue. Dommage que le reste du métrage ne soit pas aussi inventif que ces trois scènes isolées et se contente de combats classiques et rapidement lassants.

Cela dit, on a vu bien pire dans le genre et ce "Secret Mortel des 18 Jades" s'avère honnête mais sans génie. Bref, un produit quelconque qui se laisse regarder d'un oeil distrait, d'autant que la distribution est intéressante, avec Polly Shan Kuan (L'Auberge du Dragon version King Hu) et l'inévitable Lo Lieh.