YAKUZA CONTRE TRIADES

Titre: The Dragon Killer
ou: Kuang qing sha shou
Réalisateur: Anthony Lau Wing
Interprètes: Anthony Lau Wing

 

Sharla Cheung Man
Conan Lee Yuen-Va
Simon Yam
Lai Yin San
 
 
Année: 1995
Genre: Polar
Pays: Hong Kong
Editeur  
Violence: * * *
Erotisme: * *
Suite:  

20%

Résumé:
Un immigrant chinois débarque clandestinement à Los Angeles à la recherche de sa femme. Il se réfugie chez un de ses amis mais tombent dans l'enfer des guerres de gangs.
Critique:

Bon, et bien ce film se trimballe une fameuse réputation: être un des pires produits de Hong Kong sorti depuis des années. Certains vont même jusquà dire qu'il s'agit du plus mauvais film du monde. Certains n'ont en fait pas tout à fait tort...

Il est d'ailleurs difficile de parler de ce métrage tant il est mauvais. Malheureusement nous sommes dans la catégorie nul mais pas suffisamment pour être drôle. D'où un ennui persistant. Tellement que même en accélérant les passages les plus soprofiques (avec la touche préférée des fans de bis et de X "avance rapide à double vitesse) cela parait encore languissant. On dirait un épisode mou de "Derrick" réalisé par le frère de l'assistant réalisateur stagiaire recalé à l'examen d'entrée. Comme un long-métrage de 1995 peut-il être aussi mal foutu reste un mystère.

Le début se laisse pourtant regarder malgrè la nullité de la réalisation: quelques passagers sont entassés sur un bateau, une femme enceinte est jetée à la mer, un type se prend une brosse à dent affutée dans la main. On espère alors une série B (oui, bon, Z) distrayante et rythmée. Un premier combat / gunfight nous conforte dans cette idée: mal foutu, filmé n'importe comment, monté à la truelle et mal chorégraphié mais pourtant assez sympa dans sa violence décomplexée.

Ensuite il faut malheureusement déchanter et le reste du métrage s'avère pénible et terriblement ennuyeux. Les dialogues orduriers et la violence de certains passages (toujours filmés n'importe comment d'ailleurs) n'arrivent pas à donner le moindre intérêt à cette bouse vendue comme un "thriller à la John Woo".

Reste la beauté de l'actrice principale et la présence d'un Simon Yam caricatural au possible. C'est quand même très peu.

DVD: une telle qualité se suffisant à elle-même le DVD ne comporte aucun bonus et propose le film dans une copie uniquement disponible en doublage français. Même pour un prix aussi bas c'est donc l'arnaque.