DANCE OF DEATH

Titre: Wu Quan
ou: Eternal Conflict
Réalisateur: Chan Chi Hwa
Interprètes: Angela Mao

 

Wang Tai Lang
Dean Shek
Hui Bat Liu
Paul Chun
 
 
Année: 1976
Genre: Kung fu comedy
Pays: Hong Kong / Taiwan
Editeur  
Violence: * *
Erotisme: *
Suite:  

60%

Résumé:

Deux maîtres du kung fu s'opposent tous les 5 ans afin de déterminer qui est le meilleur mais ils finissent toujours par un match nul. Ils décident alors d'instruire un débutant qui, en affrontant divers méchants, pourra utiliser alternativement l'un ou l'autre style.

Critique:

DANCE OF DEATH est une petite kung fu comédie tournée à Taiwan après qu'Angela Mao ait quitté la Golden Harvest. Evidemment, les "productions values" sont peu élevées et l'ensemble trahit une certaine impression de pauvreté. Au niveau du scénario, rien d'original, que des clichés, sur une trame narrative fort mince. Deux maîtres du kung fu s'opposent tous les 5 ans afin de déterminer qui est le meilleur mais ils finissent toujours par un match nul. Ils décident alors d'instruire un débutant qui, en affrontant divers méchants, pourra utiliser alternativement l'un ou l'autre style.

Rien de novateur dans cette intrigue basique puisant aussi bien à ODD COUPLE qu'aux récents succès de Jackie Chan, une impression encore accentuée par la présence envahissante de l'insupportable Dean Shek. Celui-ci est fort présent durant la première moitié du métrage et les allergiques à son comique outré et grimacier subiront une véritable torture à chacune de ses nombreuses apparitions.

La seconde partie de DANCE OF DEATH se montre un peu moins bouffonne et se recentre enfin sur le récit, à savoir une très conventionnelle vengeance. L'apprentissage du style dit "dancing boxing" reste pourtant bien stupide mais parvient heureusement à donner aux spectateurs quelques sourires. C'est Angela Mao qui assure l'essentiel du spectacle et la voir en action est fort agréable, tant ses mouvements sont efficaces, gracieux et précis. Elle se débrouille plutôt bien dans son rôle et offre une grande gamme d'émotion, semblant aussi à l'aise dans les scènes d'action que dans les moments humoristiques. Bizarrement, Angela Mao incarne un jeune homme dans le récit, même si le final utilise sa féminité lors de combats utilisant la technique de la danse donnant son nom au film.

Les deux maîtres sont assez amusants, eux aussi: l'un ressemble très fort au mendiant ivrogne de DRUNKEN MASTER tandis que l'autre préfère la fumette à l'alcool. Dommage que de nombreux passages comiques s'avèrent bien lourds, en particulier évidemment tous ceux dans lesquels Dean Shek intervient.

C'est Jackie Chan qui assure les chorégraphies, lesquelles sont bien menées mais sans offrir de moments véritablement inoubliables. Quelques scènes de bastons humoristiques sont pourtant assez efficaces et s'inscrivent dans la logique des kung fu comedy de la même époque tournées par Jackie. La grande quantité de combats permet donc de ne pas s'ennuyer. Malheureusement, l'intrigue se révèle excessivement maigre, y compris pour ce genre de produits, et l'humour est souvent pénible. La bande sonore, pour sa part, ne se soucie guère des droits d'auteurs et emprunte aussi bien aux Westerns de Sergio Leone qu'au thème pourtant très reconnaissable de la Panthère Rose.

En résumé DANCE OF DEATH est une honnête kung-fu comedy qui devrait divertir les inconditionnels du genre. Mais nous sommes loin d'un classique du genre…