TIGRE & DRAGON

Titre: Ngo foo chong lung
ou: Wo hu cang long
ou: Crouching Tiger & Hidden Dragon
Réalisateur: Ang Lee
Interprètes: Chow Yuen Fat

 

Michelle Yeoh
Zhang Ziyi
Chang Chen
Cheng Pei Pei
 
 
Année: 2000
Genre: Wu Xia Pian
Pays: Hong Kong
Editeur  
Violence: * *
Erotisme: * *
Suite:  

85%

Résumé:

Le récit se déroule sous la dynatsie Qing. Li Mu Baï est un grand épéiste, tout comme Yu Shu Lien, une guerrière experte en Wudang, amoureuse de lui. Jen est une jeune fille refusant un mariage arrangé et rêvant d'aventures. Elle vole à Li Mu Bai une arme légendaire, une fabuleuse épée nommée Destinée, et contrarie les retrouvailles du chevalier avec Yu Shu Lien. Jen, veut devenir la disciple d'une vieille tueuse surnommée la Hyène de Jade. Lo, enfin, est un jeune voleur au grand coeur épris de la belle demoiselle. Tous ces personnages vont vivre des drames et s'affronter pour l'amour ou la gloire.

 

Critique:

Le cinéaste Ang Lee, responsable de nombreux films d'auteur comme "Garçon d'honneur" ou "Sucré Salé", décide de rendre hommage au Wu Xia Pian, ces grands films de sabre dont les meilleurs fleurons furent livrés par King Hu, Chang Cheh ou Chu Yuan.

Il s'agit donc d'un authentique film d'aventures tel que pouvait en livrer ces grands cinéastes de la Shaw Brothers aux temps glorieux du studio. Pour les amateurs de ce cinéma, "Tigre & Dragon" n'est donc pas la révélation qu'il fut pour certains critiques. Beaucoup d'experts ont d'ailleurs signalé les similitudes du scénario avec certains classiques des seventies, en particulier "Raining In The Mountain" de King Yu. Mais qu'importe, puisque le film est une réussite.

Et, heureusement, il ne s'agit pas d'un simple film d'auteur maquillé en kung-fu movie mais bien un véritable Wu Xia Pian qui respecte les codes du genre et cherche à les transcender. Contrairement à ce qu'on prétendu certains journalistes (sans doute pour ne pas effaroucher un public jugé réticent), nous ne sommes pas en présence d'une comédie dramatique en costume avec un peu de kung-fu mais bien d'un véritable récit épique.

La beauté des décors et des costumes est mise au service d'une intrigue complexe et travaillée, où les personnages, bien typés, prononcent des paroles sobres et justes. Le rythme est, alternativement, apaisé et rapide, passant de moments contemplatifs et délicats à des combats aériens énergiques et bien chorégraphiés. Evidemment, les personnages volent littéralement dans le ciel et s'affontent sur des bambous au mépris des lois de la pesanteur, ce qui peut rebuter les esprits étroits et cartésiens. Personnellement, je ne trouve pas ça gênant le moins du monde, au contraire: la démesure est essentielle à ce spectacle qui baigne dans une certaine fantaisie. La licence poétique reste toujours préférable au conformisme académique, non? Bien sûr, on peut reprocher au réalisateur certaines faiblesses, ainsi qu'une naïveté parfois excessive lors des scènes romantiques. Mais, là encore, il suffit d'aborder le film selon le bon angle, à savoir celui du conte légendaire.

Sans être un chef d'oeuvre absolu, ce film, intelligent et divertissant, devrait râvir la plupart des spectateurs pour autant qu'ils fassent preuvent d'une certaine ouverture d'esprit.