CRIME STORY
Titre: Crime Story
ou: Police Story IV
ou: The New Police Story
Réalisateur: Kirk Wong & Jackie Chan
Interprètes: Jackie Chan

 

Kent Cheng
Poo Ling-ling
Stephen Chan
Mars
 
 
Année: 1993
Genre: Polar
Pays: Hong Kong
Editeur TF1 Video
Violence: * * *
Erotisme: * *

75%

Résumé:

Un businessman de Hong Kong a été kidnappé avec l'aide d'un policier corrompu. Un flic dont la sensibilité a été mise à mal par un récent acte terroriste est chargé de le récupérer. Un véritable test pour ses capacités et son équilibre mental.

 

Critique:

Ce film fut d'abord renié par Chan, lequel désirait pourtant changer de registre et interpréter un thriller plus adulte. La star accepta donc un rôle sérieux dans un authentique polar, dramatique et réaliste, sans, apparemment, comprendre les véritables intentions de Kirk Wong. Le sympathique mais tyrannique Chan serait sorti de ses gonds en voyant la fameuse scène "érotique" où une jeune fille est prise de force dans un ascenseur et finit la scène sur le capot d'une voiture. Il est vrai que l'on peut comprendre la réaction de Chan - dont le public est avant tout familial, voire enfantin - à la vue de cette séquence qu'il fit couper des copies hongkongaises. Quoique le film soit encore très violent, il décida également d'atténuer cet aspect en terminant le métrage après avoir virer Kirk Wong.

Cette manière de faire, typique de Jackie Chan, peut sembler aberrante en Occident où le metteur en scène à beaucoup plus de pouvoir. Mais il faut savoir que Chan a co-réalisé (officiellement ou officieusement) pratiquement tous ses films des années 90. Il avoue ainsi - dans HK Mag n°10 - que "Drunken Master 2", "Contre-attaque", "Rumble In The Bronx" ou "Who Am I?" furent mis en scène par ses soins à 60 ou même 80%.

Mais revenons à "Crime Story" dans lequel l'acteur peut prouver ses véritables talents dramatiques. Un rôle de composition qui fait plaisir puisque, depuis une dizaine d'années, Jackie Chan jouait invariablement...Jackie Chan. En effet, il incarnait à l'écran un reflet idéalisé de lui-même: timide avec les femmes, drôle, gentil quoique gaffeur, obstiné et bagarreur tout en fustigeant la violence. Ici, il se remet en question: un vrai polar nerveux et violent, ponctué par quelques cascades et poursuites en voitures réussies, sans oublier l'un ou l'autre affrontements brutaux, à cent lieues des pirouettes inoffensives des kung-fu comedy.

L'humour est donc quasi absent, les bagarres rares et toujours justifiées par le scénario (même si la star se fait plaisir avec l'un ou l'autre affrontements à mains nues un peu "gratuits") et les cascades et fusillades ne sont là que pour renforcer l'aspect dramatique et brutal. Seule une ou deux séquences, placées stratégiquement pour contenter les fans, peuvent paraitre inutiles mais ce n'est qu'un détail mineur, le métrage étant, dans l'ensemble, une grande réussite.

Jackie Chan prouve ici tout son talent d'acteur et obtient d'ailleurs un "Oscar" local amplement mérité, même si Kent Cheng est au moins aussi impressionnant dans son rôle de flic corrompu pas vraiment méchant au départ mais qui s'enfonce de plus en plus dans le banditisme. Bref, un résultat atypique qui peut déstabiliser les fans de Jackie Chan mais reste un bon exemple - même édulcoré et rafistolé - du cinéma violent et noir de Kirk Wong, auteur des réputés et très âpres "Gunmen", "Rock & Roll Cop" et surtout du fameux "Organised Crime And Triad Bureau".

Si Crime Story a pu surprendre, voire décevoir à sa sortie, il apparaît aujourd'hui comme une oeuvre de grande qualité et une tentative réussie pour la star d'échapper à une image devenue trop contraignante. Malheureusement, la suite devait remettre Chan à sa place de clown gentillet dans des productions beaucoup trop calibrées et commerciales pour convaincre.