CRASY HONG KONG

Titre: The Gods Must Be Crasy IV
ou: Les Dieux sont tombés sur la Tête IV
ou: Le Bushman a Hong Kong
ou: Heonggong ya fungkwong
Réalisateur: Willson Chin
Interprètes: N!Xau

 

Carina Lau
Miachel Chow
Conrad Janis
Cecilia Yip
 
 
Année: 1993
Genre: Comédie
Pays: Hong Kong
Editeur  
Violence: *
Erotisme: *
Suite: The Gods Must Be Funny In China

35 %

Résumé:

 

Critique:

Etrange destinée pour la saga des Gods Must Be Crasy! Au départ, nous trouvions une sympathique comédie très marquée par son temps mais plutôt fraiche et divertissante. Privilégiant un comique gentillet (qui n'évitait pas toujours un côté "bon sauvage rencontre monde civilisé"), ce premier volet des DIEUX SONT TOMBES SUR LA TÊTE, en provenance d'Afrique du Sud, connu un énorme succès public à sa sortie. Pas franchement original, le métrage remettait au goût du jour les bonnes vieilles recettes de TARZAN A NEW YORK en confrontant un "indigène pur" aux méfaits de la civilisation, lourdement symbolisée par une bouteille de coca. Le tout s'inscrivait dans une tradition qui, de E.T. aux VISITEURS en passant par CROCODILE DUNDEE, fit les beaux jours des salles de cinéma durant près de quinze ans.

Personne ne pouvait prévoir le choc de ces DIEUX, tournés en 1981 et distribués mondialement trois ans plus tard! Vu la réussite de ce choc des cultures (le plus gros succès d'un métrage non-américain sur le territoire des States!) une séquelle suivit rapidement mais, une fois encore, ne sorti que plusieurs années plus tard. L'enthousiasme était quelque peu retombé mais le personnage du bushman Nixau était à ce point populaire en Asie qu'une deuxième suite apparut en 1990, CRASY SAFARI, qui combine les éléments ayant assuré le succès de la saga avec ceux des Mr VAMPIRE.

Ce quatrième volet reprend une fois de plus la donne de l'humour bien lourd, de la voix off envahissante et des gesticulations et grimaces en guise de gags. Cette fois "largué" à Hong Kong, notre Bushman vit encore de nombreuses aventures mais la bêtisse profonde de l'ensemble s'avère souvent consternante et les sourires s'amenuisent au fur et à mesure de la projection.

Bref, un très mauvais film!