L'HIRONDELLE D'OR
Titre: Da Zui Xia
ou: Come Drink With Me
Réalisateur: King Hu
Interprètes: Cheng Pei Pei

 

Yueh Hua
Ching Siu Tung
Ku Feng
Yuen Siu Tien
Jackie Chan (caméo- non vérifié!)
Mars (caméo)
Année: 1966
Genre: Wu Xia Pian
Pays: Hong Kong
Editeur Wild Side
Violence: * *
Erotisme: *

80%

Résumé:

Une épéiste androgyne nommée Golden Swallow combat une série de bandits ayant capturé le fils du gouverneur.

 

Critique:

Une date majeure du cinéma chinois. Il s'agit, ni plus ni moins, du premier kung-fu / Wu Xia Pian moderne. Ou presque. Suite au succès de "Temple of the Red Lotus", sorti en 1965, et des chambarras japonais, le film de sabre (wu xia pian) retrouve ses lettres de noblesses à Hong Kong. Et King Yu va en livrer un classique fondateur.

Pourtant, King Yu ne connaît rien aux arts martiaux. Cheng Pei Pei non plus, d'ailleurs. Le metteur en scène va donc penser les combats comme de véritables ballets avant de les story-boarder puis les filmer avec un dynamisme encore jamais vu. Un travail d'expert, digne passé de calligraphe et de fin lettré du cinéaste.

La scène de l'auberge où l'héroïne révèle ses talents aux bandits reste, aujourd'hui encore, un modèle tellement plagié que voir l'original procure un sentiment indéfinissable. Comme de toucher à l'origine d'un mythe, emprunt de sagesse et de philosophie, qui démontre un vrai sens du cadre et de la mise en scène.

Mais le film ne se limite pas à une suite de joutes: le personnage du guerrier déchu et alcoolique est suffisamment bien caractérisé pour emporter l'enthousiasme du spectateur. Alors, bien sûr, le film paraît aujourd'hui un peu vieillot et académique, avec quelques passages légèrement ennuyeux. Mais l'oeuvre date de quarante ans et peu de film peuvent traverser ainsi plusieurs décennies sans perdre de leur superbe.

La plupart des grands classiques - tous genre confondus - pâtissent de leur comparaison avec les productions plus modernes mais, resitués dans leur contexte, on constate à quel point ils innovaient.

Regrettons donc un final moins convainquant qui bascule dans le fantastique (utilisation de pouvoirs paranormaux par les antagonistes) et dénote dans un film plutôt réaliste. Un léger bémol mais une oeuvre indispensable pour comprendre l'évolution du genre.