LE CASCADEUR CHINOIS

Titre: The Chinese Stuntman
ou: Mo him wong de
Réalisateur: Bruce Li (aka Ho Chung Tao)
Interprètes: Bruce Li (aka Ho Chung Tao)

 

Danny Inosanto
Shun Leung
John Ladalski
Année: 1980
Genre: Kung Fu / Action
Pays: Hong Kong
Editeur Prism Video (sous le titre "La Vengeance de Dragon Lee")
Violence: * *
Erotisme: * *
Suite:  

65%

Résumé:

Un réalisateur peu scrupuleux engage une star du kung-fu pour jouer dans son prochain film mais, avec des producteurs véreux, il décide de le supprimer pour toucher une importante assurance-vie. L'assureur Cheng Wei est chargé de veiller au bon déroulement du métrage et devient la doublure d'une star incapable de se battre.

Critique:

Cette réalisation de Bruce Li s'éloigne radicalement des bruceploitation ayant assuré sa (relative) gloire pour nous dépeindre le milieu du cinéma hong-kongais, peuplé de cascadeurs jaloux, de vedettes constamment doublées incapables du moindre coup de pieds, de metteurs en scène fantôche et de producteurs véreux. Certes, la charge est lourde, mais Bruce Li (également scénariste) semble sincère.

Malheureusement, l'ensemble ne tient pas complètement la route. Excepté les acteurs principaux, à savoir Ho Chung Tao, l'escrimeur philippin Dan Inosanto (opposé à Bruce Lee dans LE JEU DE LA MORT) et John Ladalski, un disciple de Lee formé au Jeet Kune Do, le reste du cast n'est pas spécialement douté pour la castagne et les combats sont par conséquent souvent juste moyens. Heureusement ils sont suffisamment nombreux pour permettre au spectateur de ne pas s'ennuyer en dépit d'un scénario confus, lourdingue et sans aucune subtilité.

Le script est en outre totalement invraisemblable et vraiment trop mal écrit pour pouvoir convaincre le plus crédule des spectateurs. Dommage car, avec un peu plus de nuances, le CASCADEUR CHINOIS aurait eut un impact bien supérieur.
Malheureusement les nombreux changements successifs au cours du tournage aboutirent à un résultat certes sympathiques mais surtout brouillon. Le personnage de Dan Inosanto n'a ainsi strictement aucune incidence sur l'intrigue et se contente de rester assis la majeure partie du film, sauf lorsqu'il se décide à démontrer ses indéniables talents martiaux. Son affrontement avec Ho Chung Tao est cependant une grand moment qui mérite une vision attentive. John Ladalski n'a, lui aussi, qu'un rôle très secondaire et ses quelques combats manquent un peu de punch, la faute en incombant bien davantage à la mise en scène qu'à Ladalski lui-même, promoteur enthousiaste d'un Jeet Kune Do redoutablement efficace.

En résumé, LE CASCADEUR CHINOIS est une petite production distrayante mais hélas bien en deça de son potentiel. L'ensemble reste pourtant suffisamment divertissant pour se suivre sans ennui et même avec un certain plaisir. Sans être un chef d'œuvre, voici définitivement un des meilleurs films de Bruce Li.