LE COMBAT DES MAITRES


Titre: Challenge of the Masters
Réalisateur: Liu Chia-Liang
Interprètes: Gordon Liu

 

Chen Kuan Tai
Liu Chia-Liang
Lily Li
 
 
 
 
Année: 1976
Genre: Kung-fu
Pays: Hong Kong
Editeur Celestial
Violence: * *
Erotisme: *

85%

Résumé:

 

 

 

Critique:

Challenge of the Masters, le second film de Liu Chia-liang (après Spiritual Boxer), est aussi un des plus réputés. Longtemps chorégraphe de Chang Cheh, le cinéaste a fini par se brouiller avec le plus fameux des réalisateurs kung-fu de Hong Kong, emporté dans une spirale de violences nihilistes.

Liu Chia-liang défend, en fait, une conception plus philosophique et nuancée des arts martiaux. Le maître, ici, conseille à son disciple "plus de pardon et moins d'agression" et la vengeance attendue n'a pas lieu, les antagonistes se réconciliant dans une conclusion bien éloignée des scénarios de vengeance alors en vogue.

Le cinéma martial de Liu Chia-liang est donc étonnamment positif et emprunt d'un certain réalisme. Le kung-fu n'est pas une discipline qui se maîtrise en trois leçons vite expédiées par un enseignant rigolo. Comme le dit un pratiquant: "il est facile d'apprendre quelques trucs basiques mais le vrai kung-fu nécessite un long apprentissage".

 

Lorsque le disciple questionne son professeur pour savoir combien de temps va durer son entraînement, la réponse est claire: "il n'y a jamais de fin, on doit toujours apprendre".
Le jeune homme va donc passer plusieurs années auprès du maître, à perfectionner son art. Nous sommes loin de ces productions fauchées où un type humilié par un méchant, se rend chez un Maître pour devenir un expert en une dizaine de jours.

La leçon est donnée: "lorsque tu auras passé deux ans à t'entraîner tu pensera que tu as beaucoup appris, mais après vingt ans tu réalisera qu'il te reste encore beaucoup à apprendre. Alors tu seras sur la voie de la réussite".
Ce film respire la philosophie authentique des arts martiaux, ponctuées de séquences de combats rondement menées, de scènes d'entraînements passionnantes et d'un soupçon de comédie.

Les acteurs possèdent, pour leur part, toutes les qualités requises: talent d'interprétation, charisme et aptitudes martiales. Ces dernières sont mises en évidence par des chorégraphies réalistes, sans effet d'accéléré ni câbles. Très efficace!
Ne serait-ce l'un ou l'autre passages un peu moins réussi et un final un rien abrupte, on pourrait crier au chef d'oeuvre. En l'état, il s'agit néanmoins d'un très bon film qui permet une heure et trente minutes de divertissement.