UNE BALLE DANS LA TETE

Titre: Die xue jie tou
ou: Bullte In The Head
Réalisateur: John Woo
Interprètes: Tony Leung

 

Jackie Cheung
Waise Lee
Simon Yam
Yolinda Yan
 
 
Année: 1990
Genre: Aventures / Guerre
Pays: Hong Kong
Editeur HK Video
Violence: * * * *
Erotisme: * *
Suite:  

85%

Résumé:

Trois amis, pris dans la tourment de Saigon en 1967, vont tester leurs amitiés à plusieurs occasions mais c'est une caisse d'or qui va les séparer.

 

Critique:

LE classique de John Woo!

Ponctué de séquences de grande violence, Bullet In The Head est le meilleur film de John Woo (après The Killer bien sûr) et regorge de moments mémorables, certains renvoyant directement a Heroes Shed No Tears, à présent considéré comme un honnête brouillon de ce classique.

Que dire de plus? Pas grand-chose, à vrai dire: devenu culte, régulièrement cité et encensé, il s'agit d'un classique sur lequel il est difficile de trop en dire. Car il s'agit davantage d'une oeuvre à vivre et à sentir, pour ne pas dire à ressentir. L'analyse ferait apparaître des détails malvenus, des scories et des imperfections: certaines ellipses de scénario un peu gauches, quelques présentations hâtives de personnages sur lesquels ont eut aimé recevoir une poignée d'informations supplémentaires, des passages d'action un peu inutiles, etc.

Mais ce n'est pas très grave car les qualités globales de l'ensemble compensent largement les rares scories de ce monument incontournable du cinéma de Woo. Il s'agit réellement d'une fresque épique, dans le plein sens du terme, un drame guerrier de haut vol qui projette ses personnages dans une spirale de violences de plus en plus atroces. Au terme du voyage, ils vont choisir entre l'amitié et l'argent facile. Nous suivons les personnages avant, pendant et après le conflit, un conflit qui les marque profondément et détruit les liens qui les unissait.

Après la guerre Tony Leung va retrouver ses anciens amis: Frank, pitoyable et anéanti par la balle tirée par l'ignoble Frank, devenu chef mafieux.

Puissant, brutal, désespéré, l'oeuvre est superbe malgré son extrême noirceur. Même si les acteurs jouent de manière exagérée (Waise Lee en fait un peu trop, tout comme Jacky Cheung parfois) ils parviennent à communiquer toute la stupidité de cette amitié brisée pour une poignée de dollars. Et la réalisation de Woo est excellente.

Alors, évidemment, il y a du "Voyage au Bout de l'Enfer" dans ce scénario (tout le monde l'a dit) et, à mon sens, une certaine influence de Sergio Leone. Mais il y a également une véritable émotion et un réel sens du mélodrame, lequel passe très bien malgré ses excès.

En résumé, une production incontournable.