BORN TO DEFENCE

Titre: Zhong yua ying xiong
Ou: Born to Defend
Réalisateur: Jet Li
Interprètes: Jet Li

 

 
 
 
 
 
 
Année: 1986
Genre: Kung-fu
Pays: Hong Kong
Editeur  
Violence: * * *
Erotisme: * *

70%

Résumé:

 

 

 

Critique:

Voici le premier et - à ce jour - le seul film réalisé par Jet Li. Il s'agit d'un film d'action, évidemment, mais doté d'une forte connotation sociale et critique.

A ce niveau de manichéisme on peut, hélas, pratiquement parler de propagande tant la charge est parfois lourde. Volontiers anti-américain et inspiré par une certaine mansuétude à l'égard du gouvernement communiste de Pékin, le film ne fait pas vraiment dans la finesse. M

ais, bien sûr, on peut rétorquer que les américains n'étaient pas plus modérés à la même époque et on se souviendra fe films aussi politiquement simplistes que "Rocky IV" ou plus encore la plupart des productions Cannon avec Chuck Norris, que ce soit "Missing In Action", l'effarant - et involontairement hilarant - "Invasion USA" ou encore "The Delta Force".


Jet Li campe ici un combattant viril et sensible, qui pleure devant son ami ou s'émeut du sort d'une jeune fille contrainte à la prostitution. On voit que l'acteur ne cherche pas simplement à livrer un film d'action basique mais qu'il est soucieux d'une certaine dimension psychologique et sociale.

Jet Li nous parle donc de communisme, de capitalisme, de féminisme, etc. de manière simple mais pas simpliste. Ces passages peuvent paraître un peu incongrus ou pas toujours parfaitement maîtrisés mais ils élèvent certainement le film au-dessus du tout venant de la production martiale.

Cependant il faut noter que les combats sont excellents et exploitent efficacement les décors proposés: une usine, une pluie battante, etc. Jet Li effectue lui-même la plupart des cascades et on y sent une énergie et une rage quasi palpable à cent lieues de la kung-fu comedy.

Signalons aussi la violence des affrontements, souvent très brutaux et efficacement photographiés, filmés et montés. Bien sûr, il s'agit d'une oeuvre de jeunesse et tout n'est pas parfait, notamment au niveau de la mise en scène des scènes de transition, pas toujours à la hauteur du reste. Mais ce ne sont que de léger bémols car Jet Li sait, la plupart du temps, trouver l'équilibre et le ton juste entre les séquences émouvantes et les combats.

Un bon divertissement.