BORN INVINCIBLE

Titre: Tai ji qi gong
ou: Shaolin's Born Invincible
Réalisateur: Joseph Kuo
Interprètes: Mark Long

 

Jack Long
Carter Wong
Lo Lieh
Corey Yuen
Alan Chui
Nacny Yen
Année: 1978
Genre: Kung fu
Pays: Taiwan
Editeur  
Violence: * * *
Erotisme: *
Suite:  

80%

Résumé:

Des étudiants en arts martiaux cherchent à venger la mort de leur maître assassiné lors d'un combat avec un redoutable combattant expert en tai-Chi et devenu invincible à force d'entraînement intense.

Critique:

Joseph Kuo, grand maître du kung fu taiwanais, nous offre ici un véritable condensé d'action pure servi par des chorégraphies bien énergiques assurées par Yuen Woo Ping en personne. Le métrage, en effet, ressemble à un rêve de spectateur: des bastons, des bastons, toujours des bastons! Il est difficile d'imaginer une intrigue plus simple que celle de BORN INVINCIBLE et c'est sans doute la principale faiblesse du film, celle qui l'empêche de se hisser au rang de chef d'œuvre authentique.

Bien sûr, nul ne s'attend à une intrigue complexe dans ce style de produits totalement dévolu à l'action pure mais, ici, il faut avouer que le scénario n'existe tout simplement pas. Un maître est tué par un méchant efféminé adepte du Tai-Chi et ses étudiants vont chercher à le venger. Quelques sentences et autres conseils rapidement expédiés, un entraînement de 5 minutes (à l'écran!) et hop, le disciple s'en va défier le Grand Méchant…il reste sur le carreau et un autre élève décide de prendre le relais…On le voit, aucune surprise, aucune progression dramatique, juste une suite ininterrompue de duels martiaux! Mais quel plaisir d'assister aux démonstrations de tels combattants.

Le premier d'entre eux est Carte Wong, entraîné depuis ses trois ans au Tai-Chi complet, celui qui rend le pratiquant invulnérable et pratiquement invincible. L'homme n'a qu'un seul point faible, qui plus est mobile…que ces ennemis, à savoir les bons, vont devoir découvrir et exploiter. L'intrigue débute par l'agression de Corey Yuen et Yuen Shun-yi envers une jeune demoiselle et son papa…Les gentils interviennent et sauvent la situation. Hélas le grand méchant Carter Wong s'en vient se venger en tuant le maître joué par Lung Fei…Et c'est parti pour 83 minutes! Au niveau des interprètes, outre les précités, on retrouve Jack Lung en étudiant en arts martiaux et Lo Lieh dans le rôle du Méchant en Second, détenteur d'une épée capable de briser n'importe quoi, finalement battu par une ruse de Jack Long.

Joseph Kuo s'inspire manifestement de L'EXECUTEUR DE SHAOLIN mais, de toutes façons, le semblant d'intrigue n'a aucune importance puisque seuls les duels martiaux importent. En dépit d'un côté très classique et old-school, BORN INVINCIBLE se distingue par les éléments fantastiques (et fantaisistes) du scénario puisque Carter Wong est littéralement invincible grâce à une maîtrise complète du Tai Chi qui lui permet, entre autre, de dessiner des symboles magiques sur le sol durant les affrontements avec ses ennemis. Dommage que Joseph Kuo se laisse parfois aller à des effets sonores plutôt ridicules mais cela ne gâche heureusement pas trop le spectacle.

Considéré comme un énorme classique du old-school, BORN INVINCIBLE ne déçoit pas l'amateur du genre même si le spectateur moins "hardcore" (disons celui qui préfère un minimum de scénario dans son kung-fu) risque d'être moins enthousiaste. Il s'agit avant tout d'un divertissement pur, d'un grand moment d'énergie martiale brute de décoffrage, pas spécialement travaillé (le scénario est quand même réduit à sa plus simple expression et tout ce qui relève de la technique cinématographique proprement dite ne cherche pas plus loin que le "tout juste correct") mais emballé avec une fougue qui fait plaisir à voir. Et à revoir. Car il s'agit bel et bien d'un des meilleurs kung fu de son époque!