BLADE OF FURY

Titre: Blade of Fury
ou: Yat dot king sing
Réalisateur: Sammo Hung
Interprètes: Yeung Fan

 

Cynthia Khan
Ti Lung
Rosamund Kwan
Ngai Sing
Sammo Hung
 
Année: 1995
Genre: Wu Xia Pian / Kung Fu
Pays: Hong Kong
Editeur HK Video
Violence: * * *
Erotisme: *
Suite:  

75%

Résumé:

Fin du XIXeme siècle: un notable se met en route pour Pékin afin de présenter à la cour sont projet de réforme du gouvernement. Chemin faisant, il se lie avec le meilleur sabreur du royaume et un officier.

Critique:

Quoique considéré comme un Wu Xia Pian, Blade of Fury Blade of Fury comporte également un lot important de séquences kung fu et s'apparente à une sorte de somme du cinéma martial. A ce niveau, nul ne saurait être déçu, même si l'usage des câbles est parfois flagrant. Ils permettent en tout cas des acrobaties aériennes spectaculaires, Sammo Hung usant de toutes les astuces pour rendre le spectacle le plus prenant possible. Ralentis et accélérés donnent plus d'ampleur aux séquences d'actions et, malgré quelques maladresses, leur énergie et leur violence sauront parler aux amateurs.

Les combats sont donc nombreux, rythmés, variés. Irréalistes aussi, parfois câblés à outrances mais globalement efficaces. Le tout est d'ailleurs bien filmé et utilise une esthétique soignée (que l'on retrouvera ensuite élevée au rang de clichés dans les blockbusters épiques coréens ou chinois du début des années 2000), même si, parfois, l'ensemble parait un poil précipité (on ne dira pas bâclé) et brouillon. On sent la fibre créative de l'équipe mais, aussi, un certain manque de fignolage, pas spécialement dérangeant mais un peu dommageable vu les qualités énormes du métrage.

Pour le scénario, il faut avouer que l'intrigue est un peu confuse, multipliant les personnages et les pistes secondaires au point que, si on comprend la trame générale, on risque néanmoins de se sentir un peu largué dans les divers développements. Blade of Fury est, tour à tour, sérieux et drôle, romantique et violent, aérien et brutal, bref, il faut parfois s'accrocher pour suivre Sammo Hung mais on ne s'ennuie pas, quitte à parfois se trouver un peu perdu au milieu de cette histoire riche en péripéties. Mais, avouons-le, l'important résidé moins dans les circonvolutions de l'intrigue que dans les acrobaties aériennes des différents intervenants.

Les acteurs sont, pour leur part, convaincants, de Yeung Fan (la révélation du film, même si il resta ensuite inconnu), à la belle Cynthia Khan, transfuge de la saga des Sens du Devoir en passant par l'inusable Ti Lung. Tous assurent, tous savent à la fois se battre et jouer la comédie, même si il ne faut évidemment pas en attendre de grandes performances dramatiques type actor studio.

Blade of Fury est, en définitive, un beau spectacle, au sens premier du terme: costumes, décors, acteurs, photo, musique, chorégraphie…tout est joli, agréable à l'œil et plaisant. Certes, des scories subsistent mais, dans l'ensemble, le métrage assure un divertissement intelligent, rythmé et réussi.