BLACK MASK

Titre: Black Mask
ou: Hak Hap
Réalisateur: Daniel Lee
Interprètes: Jet Li

 

Lau Ching Wan
Karen Mok
 
 
 
 
Année: 1996
Genre: Comic-book / SF
Pays: Hong Kong
Editeur HK Video
Violence: * * *
Erotisme: * *
Suite: Black Mask 2 - City of Mask

75 %

Résumé:

Un jeune homme, après des expériences secrètes, est devenu un homme surpuissant doté de capacités physiques énormes. Mais il aspire à une vie paisible. Lorsque d'autres survivants des expériences précités sèment la terreur à Hong Kong, il n'a pas d'autre choix que de combattre. Et il devient le super-héros Black Mask.

 

Critique:

Black Mask n'a pas vraiment bonne presse. Il faut dire que le métrage est plein de défauts, à commencer par une intrigue un peu simpliste qui pioche à droite et à gauche, du Frelon Vert à Batman. C'est en effet le film de super-héros qui inspire ici le cinéaste, à travers cet hommage décomplexé aux bandes dessinées, type comic-book US. Pas très vraisemblable, le scénario semble évoluer au petit bonheur la chance, au gré des inspirations de chacun.

Les acteurs sont plutôt bons et Karen Mok est mignonne dans son style typiquement "girl next door".

Pas mal de pistes reste cepandant inexploitées et le métrage ne peut se départir d'un coté brouillon, pour ne pas dire bordélique. Le rythme est pour sa part assez confus et alterne des passages rapides et même frénétique avec d'autres plutôt mal menés.

Mais ce n'est pas aussi grave que certains ont pu le prétendre car il reste à Black Mask cette folie un peu déjanté et mal maitrisée typiquement hongkongaise. Nous sommes loin d'un chef d'oeuvre mais on ne s'ennuie pas, l'action accroche souvent et on passe en définitive un bon moment. Parfois, le spectateur n'en demande pas plus.