BEYOND HYPOTHERMIA

Titre: Sip Si 32 doe
ou:
Réalisateur: Patrick Leung (& Johnnie To)
Interprètes: Jacqueline Wu

 

Lau Ching Wan
Shirley Wong
 
 
 
 
Année: 1996
Genre: Action / Thriller
Pays: Hong Kong
Editeur Asiamania
Violence: * * * *
Erotisme: * *
Suite:  

80%

Résumé:

Une tueuse croise la route d'un pauvre marchand de soupe alors qu'elle décide de "décrocher".

Critique:

BEYOND HYPOTHERMIA s'inscrit clairement dans la lignée des polars romantiques à la John Woo et Patrick Leung (qui fut l'assistant du cinéaste précité durant 10 ans), n'hésite pas à reprendre certaines formules déjà vues dans THE KILLER. Mais on citera également d'autres sources d'inspiration évidentes, comme NIKITA ou CRYING FREEMAN. Néanmoins, l'aspect plus sombre et nihiliste de l'intrigue, couplé à une violence plus viscérale (opposé à celle, beaucoup plus esthétique, de Woo), donne à ce métrage son identité.

Au point de vue du scénario, Leung nous refait le coup du tueur amoueux, sauf qu'ici il inverse les rôles: la froide tueuse tombe amoureuse du petit vendeur de soupe.
Même si ce scénario n'est guère original, il faut avouer que le scénariste Roy Szeto (auteur de SWORDSMAN III) y ajoute l'une ou l'autre petites touches intéressantes, même si celle qui donne son titre au film - la température corporelle de l'héroïne bloquée sur 32° est à peine exploitée.

Au-delà de son coté polar mâtiné de romance, BEYOND HYPORTHEMIA est clairement un film d'action et, à ce titre, il ne ménage pas les séquences explosives: poursuites dans les rues, fusillades sanglantes et brutalités nombreuses. Ces séquences d'action, souvent très violentes, ont apparemment été ajoutées ou retournées par le producteur Johnnie To. En conséquence, les personnages manquent parfois un peu d'épaisseur et aurait mérité un développement plus conséquent.
Une dizaine de minutes supplémentaires n'auraient certainement pas affaibli ce métrage, bien au contraire, même si ce côté très ramassé (80 minutes intenses) possède aussi ses charmes. Si la tueuse incarnée par Jacqueline Wu a droit à un minimum de charactérisation, on ne peut en dire autant de Long Shek, le vendeur de nouilles joué par Lau Ching Wan, assez unidimensionnel et parfois même irritant lorsqu'il répète être "trop stupide".

Néanmoins, en tant que métrage d'action, BEYOND HYPOTHERMIA remplit parfaitement son contrat et, visuellement, l'ensemble est travaillé avec soin et servi par une belle photographie, souvent nocturne. Patrick Leung utilise également à bon escient la plupart des techniques de mise en scène moderne (ralentis, accélérés et autres plans tordus) pour conférer un style à son film sans sombrer dans la démonstration d'esbroufe.

Court et rythmé, riche en scènes pétaradantes, il s'inscrit sans problème parmis les meilleurs polars hong-kongais de son temps.