ALL MEN ARE BROTHERS

Titre: All men are brothers
ou: Seven Soldiers Of Kung Fu
Réalisateur: Chang Cheh et Wu Ma
Interprètes: David Chiang

 

Ti Lung
Chen Kuen-Tai
Danny Lee
Bolo Yeung
Ku Feng
 
Année: 1975
Genre: Epoque / Wu Xia Pian
Pays: Hong Kong
Editeur Celestial
Violence: * * * *
Erotisme: *
Suite: Delightful Forest

60%

Résumé:

Les 108 bandits tentent de pénétrer dans une énorme forteresse et de tuer un homme politique corrompu.

Critique:

Ce métrage constitue la suite de LA LEGENDE DU LAC, imposante (et pesante) production de la Shaw Brothers adaptant le touffu roman chinois Au bord de l'eau. Tourné juste après le premier film, cette séquelle mis pourtant trois ans à sortir mais reprend grosso modo les mêmes éléments que l'original, à savoir un budget important et un casting classieux au service, hélas, d'une intrigue peu passionnante.

Dès le départ, le spectateur craint le pire alors que, durant une vingtaine de minutes, une suite d'événements se succède à un rythme bien trop rapide pour permettre leur assimilation par un esprit normal. De (trop) nombreux personnages sont présentés et les séquences s'enchaînent sans que l'on puisse vraiment discerner un fil conducteur. Les cinéastes tentent en fait, et bien maladroitement, de synthétiser ce qui s'est produit depuis le précédent film mais, au lieu d'opter pour un bref explicatif (à la manière des STAR WARS par exemple), ils préfèrent multiplier les scènes spectaculaires.

Le fameux pont vu dans LA RAGE DU TIGRE est ainsi, une fois de plus, mis à contribution lors d'une bataille de grande ampleur mais l'ennui s'installe. Ensuite, l'intrigue proprement dite débute véritablement…mais celle-ci n'est pas vraiment prenante puisqu'elle se limite à la tentative des "108 bandits" d'investir une forteresse pour supprimer un homme politique. Un scénario des plus linéaires qui permet donc de nombreux affrontements spectaculaires.

Durant près d'une heure, les vedettes de la Shaw Brothers viennent donc se battre et mourir dans un véritable déluge de sang. Rarement une production Wu Xia du célèbre studio s'est elle montrée aussi complaisante au niveau de la violence gore mais l'exaltation outrancière des vertus chevaleresques aboutit finalement à un résultat difficilement regardable sauf pris au second degré. C'est bien simple, Chang Che en fait beaucoup trop et voit bien trop grand pour que l'ensemble ne ressemble pas à un film d'époque boursouflé et, en définitive, sans beaucoup de saveur.

Pour ne rien arranger, l'intrigue, pourtant simpliste, est parasitées par des sous intrigues et autres flash-back qui n'apportent rien au récit principal et ne réussissent qu'à plomber le métrage, lequel parait souvent un brin longuet. La mise en scène sauve heureusement les meubles de par son aspect "bigger than life" qui rappelle les grands films épiques hollywoodiens mais ALL MEN ARE BROTHERS parait néanmoins bien lourd et pas toujours soigné. Il ressort de tout cela une impression de bâclage mais le résultat, par sa générosité sanglante, mérite cependant une petite vision.

Pas désagréable mais nous sommes loin d'une vraie réussite comme pouvait l'être, dans un style assez proche, BLOOD BROTHERS ou LES 13 FILS DU DRAGON D'OR.