THE ACCIDENTAL SPY

Titre: Dak miu mai shing
Ou: Espion Amateur
Réalisateur: Benny Chan
Interprètes: Jackie Chan

 

Eric Tsang
Vivan Hsu
Kim Min Jeong
Alfred Cheung
 
 
Année: 2002
Genre: Comédie d'aventures
Pays: Hong Kong
Editeur TF1
Violence: *
Erotisme: *

65%

Résumé:

Un vendeur d'équipement sprotif de Hong Kong nommé Buck Yuen s'ennuie et rêve de devenir un agent secré. Un jour il aperçoit deux individus louches et il décide de les suivre. Après avoir découvert que les deux hommes désirent cambrioler une bijouterie, Buck les neutralise et rencontre ensuite un détective privé, Mani Liu qui prétend qu'il est en réalité le fils d'un riche homme d'affaires coréen. Il arrive alors en Corée et se trouve plongé dans une intrigue complexe tournant autour d'un virus mortel.

 

Critique:

Jackie Chan se fait vieux, c'est un triste constat mais hélas inéluctable. Ce nouveau film se situe donc dans la lignée de ce qu'il propose depuis maintenant une dizaine d'années, à savoir un actionner basique et familial, à la trame simpliste.

La recette reste inchangée: de la bonne humeur, des cascades, des combats et l'une ou l'autre séquence spectaculaire. Le scénario, lui, est très classique et rappelle beaucoup trop de films antérieurs pour vraiment convaincre, les rebondissements étant - hélas - souvent cousus de fil blanc. La poursuite finale sur un camion citerne en feu reste néanmoins impressionnante et le combat où Jackie se promène à poil dans un marché d'Istanbul à la grande frayeur des femmes voilées est quant même un bel exemple de gag bien pensé et chorégraphié.

Malheureusement, entre ces séquences, l'amateur aura finalement peu à se mettre sous la dent et les longueurs abondent. Jackie Chan semble, de plus en plus, penser ses films en terme de "scènes marquantes", en ce sens qu'il se soucie surtout de proposer quelques moments vraiment mémorables, quitte à considérer l'emballage restant comme quantité négligeable. Un ton bon enfant, quelques gags et des pitreries d'intérêt limités sont donc chargés de divertir le spectateur dans l'attente du prochain gros morceau d'action.

Le budget est pourtant confortable et le dépaysement garanti, ce qui permet, malgré tout, de passer un relatif bon moment. Le film est de toute manière meilleur que les piteux "Rush Hour 2", "Mr Nice Guy" ou "Shanghaï Knight" mais le comédien est manifestement arrivé au bout de sa recette et ses anciens fans seront légitimement désappointés et déçus.

Les plus récemment convertis (à savoir le public américain) risquent pourtant d'apprécier ce petit pop-corn movie sitôt vu sitôt oublié mais agréable à suivre. Moyen, donc, mais distrayant et surtout conseillé aux plus jeunes. Si vous avez des enfants, pensez donc à les initier en douceur à l'univers du clown asiatique.

Ce film est loin d'être impérissable mais, vu sous cet angle, il remplit en grande partie son contrat: proposer une heure et demie de délassement dénué de sexe ou de la moindre violence.